David Linx et Michel Hatzigeorgiou signent « The Wordsmith »

David Linx et Michel Hatzigeorgiou signent « The Wordsmith »

Élégance et émotion sont au rendez-vous

La voix de David Linx et la basse électrique de Michel Hatzigeorgiou ouvrent les portes de l’univers intime et sensible de l’album « The Wordsmith ». Avec sobriété le duo complice délivre un opus sensible et chaleureux. Le répertoire élégant et poétique recèle des moments de grâce d’une infinie légèreté.

Le 08 mars 2019, l’album « The Wordsmith » (Sound Surveyor Music/L’Autre Distribution) finalise un projet que le chanteur David Linx et le bassiste Michel Hatzigeorgiou envisageaient depuis longtemps. Les deux musiciens de jazz sont parvenus à se dégager de leurs nombreux projets personnels pour se retrouver en duo dans le Studio Red H de Bruxelles où ils enregistrent un répertoire de neuf titres.

Les portées tiennent lieu d’enclume aux deux musiciens qui forgent la musique, jouent avec les mots, jonglent avec les notes et peaufinent les harmonies. Leur talent et leur complicité fait le reste. En duo David Linx et Michel Hatzigeorgiou façonnent un jazz émotionnel, poétique et élégant.

David Linx et Michel Hatzigeorgiou

On ne présente plus ces deux artistes que le jazz européen a consacrés depuis longtemps.

Depuis 1990, David Linx a imposé son chant qui fait référence dans le monde du jazz vocal actuel. Animé par une énergie intarissable, le chanteur originaire de Belgique et aujourd’hui installé à Paris, a parcouru un chemin riche et varié qui l’a mené de « Upclose » (1996) gravé en duo avec Diederick Wissels à ce nouveau duo enregistré en 2019 avec le bassiste Michel Hatzigeorgiou. Ce dernier s’est fait un nom au sein du groupe « Aka Moon » avec lequel il évolue depuis les années 1990.

Après s’être souvent croisés et avoir projeté de travailler ensemble, les deux compatriotes conjuguent leurs écritures sur « The Wordsmith » qui les réunit enfin.

« The Wordsmith », un album élégant où affleure l’émotion

« The Wordsmith » révèle une musique très sobre qui convie le silence, soigne textes et mélodies et peaufine les climats harmoniques.

La poésie des narrations rebondit sur des mélodies sophistiquées. Jamais démonstrative la voix explore avec souplesse l’étendue de sa tessiture dans ces scats aériens et inventifs qui caractérisent l’art de David Linx. Au fil des mesures, Michel Hatzigeorgiou fait chanter sa basse électrique comme une guitare et dessine des mélodies qui croisent celles de la voix. Il libère les harmonies qui ouvrent l’espace de liberté au chant.

Une telle entente repose certes sur une complicité avérée mais ne serait pas possible sans une écoute de chaque instant.

Au fil du répertoire

Sans esbroufe, les deux artistes livrent cinq compositions personnelles écrites à quatre mains , On A Lonely Crowded Street à porter au crédit de David Linx, Downriver Bound coécrit par David Linx et Mario Laginha et deux reprises.

En ouverture, On A Lonely Crowded Street laisse percevoir la vibration intime qui relie les deux musiciens. Le duo enchaîne ensuite avec la mélodie lumineuse de I Walk Alone où le scat du chanteur s’harmonise parfaitement sur les lignes de la basse qui pulse avec allégresse. Couverture de The Wordsmith, l'album    de David Linx et Michel HatzigeorgiouPlus tard, la voix chaude pose des couleurs déchirantes sur The Wind Cries Mary. Sur cette version que le duo donne du titre de Jimi Hendricks, le son grave et ronflant de la basse accentue encore le côté soul du morceau.

Le duo change ensuite de registre et convoque le silence sur On Either Side qui génère une vive émotion. Sur Downriver Bound la voix se fait la fois grave et aérienne et la basse sonne vraiment comme une guitare pour accompagner le chant céleste. Le dialogue continue en totale synergie sur Jessica Smokes où les mots voltigeurs épousent les notes ciselées de la basse. Chanté en Portugais, Rosa restitue vraiment l’esprit de la composition du compositeur brésilien Pixinguinha. La maîtrise absolue du scat vocal charme par son élégance et inspire à la basse un solo mélodieux.

Sur No More Unfinished Business et son tapis d’harmonies oniriques, la voix module avec grâce et dessine les contours d’un monde éthéré. L’album se termine avec The Wordsmith sur lequel une alchimie fascinante unit la poésie des mots et la ligne mélodique de l’instrument. Une osmose parfaite scelle la voix et la basse.

« The Wordsmith » tresse des mélodies sophistiquées et invite le silence à pénétrer dans l’intimité qui unit la voix de David Linx et la basse de Michel Hatzigeorgiou. En faisant le choix de la sobriété, les deux musiciens offrent un répertoire poétique qui capture la légèreté d’un soupir et explore les profondeurs de l’âme. Avec souplesse le duo voltige entre ces deux dimensions et explore un large spectre d’émotions sans jamais céder ni à la facilité ni à la démonstration. Un album à partager largement.

RV le 17 avril 2019 à 21h au Studio de l’Ermitage de Paris pour écouter live le répertoire de « The Wordsmith » interprété par David Linx et Michel Hatzigeorgiou

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Le pianiste Joachim Caffonnette appartient à la génération montante du jazz belge. Pour son deuxième album « Vers l’Azur Noir » il s’associe à une section rythmique énergique. Le jeu interactif du trio est habité par un swing omniprésent. La richesse harmonique du propos soutient des mélodies alertes ou poétiques. A suivre avec attention !

lire plus
Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le 12 avril 2019 marque la première venue de la chanteuse Camille Bertault sur une scène de la métropole lyonnaise. Elle présente son projet « Pas de Géant » au Centre Culturel d’Ecully. Au regard du succès hexagonal et international de l’artiste, l’évènement est de taille, pourtant point de rush du public. Conquis par une artiste passionnée qui ne manque pas d’air et se joue de tous les codes, les spectateurs présents se sont loués d’être venus et sont repartis enchantés.

lire plus
Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Pour célébrer son demi-siècle, Magma annonce la sortie d’un nouvel album. Il va falloir attendre le 28 juin 2019 pour découvrir « Zess »…. Le Jour du Néant. Pour son cinquantenaire, le groupe de Christian Vander prépare aussi une tournée mémorable. Magma, c’est reparti !

lire plus
Jazz à Vienne 2019 – La programmation

Jazz à Vienne 2019 – La programmation

Le festival fait le pari de la diversité

« Jazz à Vienne » 2019 dévoile la programmation de sa 39ème édition. Du 28 juin au 13 juillet 2019 les musiques affichent leur diversité. Une création en ouverture, des projets exclusifs, des grands noms, des soirées thématiques et des représentants du jazz actuel. Un large éventail musical à découvrir.

Soucieux de soutenir la création et de proposer des projets exclusifs, « Jazz à Vienne » 2019 ouvre largement sa programmation. Le festival accueille les musiques des Caraïbes, propose des noms mythiques inscrits dans l’histoire du jazz, célèbre l’Afrique et le Blues, le Piano et le Flamenco, reflète les tendances actuelles, soutient la nouvelle génération du jazz et invite aussi pop, électro-swing et chanson swing.

Affiche du festival Jazz à Vienne 2019Dessinée par Jacques de Loustal le visuel 2019 marque la 2ème année du partenariat qui rapproche « Jazz à Vienne » et le « Festival International de la BD d’Angoulême ». Les deux festivals s’associent pour la deuxième fois autour d’un « concert dessiné ». RV au Théâtre Antique à 19h le 07 juillet 2019 pour vivre live une œuvre inédite née de la collaboration entre le pianiste Christophe Chassol, le dessinateur Brecht Evens et l’illustratrice et réalisatrice Céline Devaux.

Pour la 13ème année, « Jazz à Vienne » transforme le Théâtre Antique en une salle de classe format XXXL qui accueille les 6000 enfants des classes primaires du pays viennois. En 2019, le spectacle Jeune Public est confié au saxophoniste Raphaël Imbert qui va proposer aux enfants une version spéciale de son projet « Music is My Hope » dont on a pu apprécier les qualités en disque et en concert.

Jazz à Vienne 2019… 16 jours de musique, 4 scènes, 250 concerts et 1000 artistes

Avec 4 scènes « Jazz à Vienne » varie les ambiances. Le cœur du festival bat de 12h30 à la nuit sur les scènes de Cybèle ouvertes à tous les publics en entrée libre. A partir de minuit, la scène du Théâtre de Vienne ouvre ses afters en accès libre. Les 6 soirées du Club de Minuit alternent avec les 7 concerts du Jazz Mix. A 20h30, le Théâtre Antique propose 15 soirées diversifiées.

Une création en ouverture

« Jazz à Vienne » ouvre le 28 juin 2019 avec « Up Above My Head« , une création commandée par Jazz à Vienne autour des chants de lutte du sud des Etats-Unis que sont les black convict songs. Initiée par le pianiste Raphaël Lemonnier elle est portée par les chanteuses Camille et Sandra N’Nkake et le saxophoniste Raphaël Imbert sur des arrangements de Clément Ducol. A découvrir avec curiosité après une première partie animée par la chanteuse Michelle David.

Des projets exclusifs

Bobby McFerrin & Gimme 5

Le 02 juillet 2019 le vocaliste Bobby McFerrin revient au Théâtre Antique accompagné de Gimme 5 pour une relecture de son album « Circlesongs » de 1997. .Un dialogue musical entre le chanteur virtuose, les choristes, une chorale gospel emmenée par Sabine Kouli et le public.

La première partie de la soirée est assurée par le chanteur José James qui vient présenter le répertoire de son album « Lean On Me » consacré aux compositions de Bill Withers.

Ibeyi & Erick Truffaz

Déjà venues en 2015, Ibeyi, les jumelles Lisa et Naomi Diaz (filles du percussionniste cubain Anga Diaz) sont de retour à Vienne le 06 juillet 2019 avec un invité spécial habitué à la fusion des genres, le trompettiste Erik Truffaz. Une rencontre unique.

Le Théâtre Antique accueille ensuite la pop folk du chanteur anglais Charlie Winston.

MizikOpéyi - Créole Big Band & Alain Jean-Marie

La soirée du 07 juillet 2019 honore la musique des Caraïbes avec une soirée thématique du même nom. Pour l’occasion, le festival accueille un projet spécial, les 17 musiciens du big band créole MizikOpéyi qui invite le pianiste de jazz Alain Jean-Marie. Au programme, des arrangements qui mêlent jazz créole, rythmes traditionnels antillais, mélodies afro-caribéennes.

La fête continue le 07 juillet 2019 avec Calypso Rose, emblème de la lutte pour le Droit des Femmes puis Kassav, qui vient fêter ses 40 ans au Théâtre Antique.

Chucho Valdès- Hommage à Roy Hargrove avec Terence Blanchard

Le 08 juillet 2019, le pianiste cubain Chucho Valdès revient au Théâtre Antique avec la musique de son « Jazz Batá 2 ». A l’occasion de sa venue à Vienne, il rend hommage au trompettiste Roy Hargrove disparu en novembre 2018 après avoir offert un superbe concert au public viennois le 12 juillet 2018. Chucho Valdès se souvient de sa participation au disque Habana (1997) avec le projet Crisol de Roy Hargrove. Pour rendre hommage à Roy Hargrove, le pianiste invite le trompettiste Terence Blanchard.

Le premier set est assuré par Omar Sosa et Yilian Canizarez qui présentent leur projet « Aguas » avec le percussionniste Gustavo Ovalles.

Manu Dibango - Safari symphonique

La soirée « Afrique » du 12 juillet 2019 accueille le projet spécial que présente le saxophoniste camerounais Manu Dibango. Rien moins qu’un « Safari Symphonique » qui réunit sur la scène du Théâtre Antique le vénérable saxophoniste Manu Dibango, les musiciens de l’Orchestre National de Lyon avec deux invitées spéciales, la chanteuse brésilienne Flavia Coelho et la bassiste ivoirienne Manou Gallo.

En première partie de soirée, retour de la chanteuse malienne Fatoumata Diawara qui vient présenter son nouveau projet « Fenfo ».

Thomas Dutronc & les Esprits Manouche

En 2002, Thomas Dutronc assurait la pompe à la guitare au sein du Gypsy Project de Biréli Lagrène. Fan de la musique de Django Reinhardt, Thomas Dutronc revient le 13 juillet 2019 au programme de la « All Night Jazz » avec le projet « Thomas Dutronc & les Esprits Manouche ». Pour l’occasion le guitariste chanteur invite la saxophoniste Sophie Alour et le trompettiste Malo Mazurié.

La rituelle « All Night Jazz » du dernier jour du festival annonce aussi Obradovoc-Tixier Duo (lauréat Rézzo Focal Jazz à Vienne 2018), Papatef que présente le batteur Cyril Atef en solo, la chanteuse Neneh Cherry, le projet du chanteur angolais Bonga et « Anomalie », le projet live du claviériste Nicolas Dupuis qui croise jazz fusion, de funk et de musique électronique

Les autres soirées du Théâtre Antique

Bagatelles Marathon

Le 10 juillet 2019, compositeur, improvisateur, saxophoniste, clarinettiste, producteur et arrangeur américain John Zorn vient sur la scène du Théâtre Antique pour présenter ses « Bagatelles Marathon ». Un évènement au cours duquel le patron du label Tzadik propose au public de « Jazz à Vienne » une expérience exceptionnelle… 4 heures de musique, 14 groupes et 50 morceaux issus des 300 pièces répertoire « The Bagatelles » écrit entre mars et mai 2015 par cet artiste exceptionnel. Avec la fine fleur du jazz new-yorkais. Une expérience à vivre absolument !

Soirée Blues
  • Le 01 juillet 2019, la soirée Blues ouvre avec Zac Harmon et son blues du Mississipi.
  • Le Théâtre Antique accueille ensuite un artiste en perpétuel renouvellement, le guitariste, chanteur et compositeur Ben Harper entouré de son groupe The Innocent Criminals.
Soirée Flamenco
  • Chick Corea a déjà présenté de nombreuses facettes de sa musique au public de Jazz à Vienne qu’il n’a d’ailleurs jamais déçu. Le 03 juillet 2019, le pianiste Chick Corea se présente avec « The Spanish Heart Band » avec lequel il rend hommage à Paco de Lucia. Autour du pianiste on retrouve deux anciens compagnons de Paco de Lucia, le guitariste Niño Josele et le flutiste Jorge Pardo.
  • La soirée ouvre avec Juan Carmona Septet. Le guitariste flamenco revient 12 ans après son premier spectacle au Théâtre Antique avec le chanteur El Piculabe.

Soirée New Generation
  • Le 04 juillet 2019 propose le jazz fusion allumé des Snarky Puppy. La musique du collectif n’a cessé de s’enrichir et les spectateurs déjà présents en 2013 ne vont pas s’en plaindre. Aux autres le plaisir de les découvrir.

  • Le premier plateau de la soirée propose la musique de Kokoroko Afrobeat Collective. Un octet londonien dont la section de cuivres est tenue par trois femmes.
Soirée Hip Hop
  • Absents des scènes depuis leur dernier concert de Tokyo en 2012, les six membres du groupe Hocus Pocus reprennent du service et sont au Théâtre Antique le 05 juillet 2019. L’énergique groupe nantais va faire revivre sur scène son rap métissé en revisitant les grands succès de son répertoire des années 2000.
  • La première partie de soirée est assurée par l’auteur compositeur, interprète et multi-instrumentiste Tom Mish.
Diana Krall
  • La pianiste et chanteuse canadienne Diana Krall est à l’affiche de la soirée du 09 juillet 2019. Le public de Vienne se réjouit de la voir revenir aux fondamentaux du jazz avec en invité spécial le saxophoniste Joe Lovano.

  • Pour le set d’ouverture, le guitariste Paul Jarret (talent Adami Jazz) invite le batteur Jim Black pour présenter « Ghost Songs » en quartet.
Autour du piano

La soirée du 29 juin 2019 se décline en trois temps autour du piano.

  • Le trio de Gogo Penguin qui mêle acoustique et machines.
  • Christophe Chassol qui vient en duo avec le batteur Mathieu Edward.
  • Le showman Chilly Gonzales va faire vivre au public sa musique en PianoVision. Des écrans pour mieux percevoir l’art du pianiste qui va en surprendre plus d’un.e.
Electro swing
  • Le 11 juillet 2019 propose l’électro swing de l’Autrichien Parov Stelar. Entre jazz swing et musiques numériques l’artiste mélange jazz, hiphop, electro soul et grooves électroniques.
  • Il revient à Yom & The Wonder Rabbis d’ouvrir la soirée. Le clarinettiste touche-à-tout a plus d’un tour dans son sac.

Entre histoire et avenir, Jazz à Vienne 2019 déroule une programmation ouverte et diversifiée. RV sur le site du festival « Jazz à Vienne » pour approfondir plus avant la programmation du Théâtre Antique, de Cybèle et du Théâtre de Vienne et pour découvrir les Musaïques, les Lettres sur Cour, Jazz for Kids, Traits de Jazz, Caravan’ Jazz et tous les autres évènements proposés par le festival

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Le pianiste Joachim Caffonnette appartient à la génération montante du jazz belge. Pour son deuxième album « Vers l’Azur Noir » il s’associe à une section rythmique énergique. Le jeu interactif du trio est habité par un swing omniprésent. La richesse harmonique du propos soutient des mélodies alertes ou poétiques. A suivre avec attention !

lire plus
Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le 12 avril 2019 marque la première venue de la chanteuse Camille Bertault sur une scène de la métropole lyonnaise. Elle présente son projet « Pas de Géant » au Centre Culturel d’Ecully. Au regard du succès hexagonal et international de l’artiste, l’évènement est de taille, pourtant point de rush du public. Conquis par une artiste passionnée qui ne manque pas d’air et se joue de tous les codes, les spectateurs présents se sont loués d’être venus et sont repartis enchantés.

lire plus
Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Pour célébrer son demi-siècle, Magma annonce la sortie d’un nouvel album. Il va falloir attendre le 28 juin 2019 pour découvrir « Zess »…. Le Jour du Néant. Pour son cinquantenaire, le groupe de Christian Vander prépare aussi une tournée mémorable. Magma, c’est reparti !

lire plus
Clin d’œil à Dreisam & « Upstream »

Clin d’œil à Dreisam & « Upstream »

Déambulation musicale colorée

Le trio Dreisam revient avec « Upstream », son deuxième album enregistré aux Studios la Buissonne. Toujours sous-tendues par un lyrisme devenu marque de fabrique du groupe, les ambiances aériennes se font turbulentes ou audacieuses. Le trio fait évoluer sa musique avec un brin d’électricité mais conserve son identité. Une déambulation musicale dans des paysages aux couleurs intenses.

Depuis sa création, le trio germano-franco-brésilien Dreisam s’est forgé une identité et a obtenu un succès confirmé au fil des concerts et des années.

Après « Source » (Diapason/Absilone), un premier album paru en 2014, Dreisam est retourné aux Studios la Buissonne pour enregistrer son deuxième opus. « Upstream » (Jinrikisha Production/Inouïe Distribution) est annoncé pour le 05 avril 2019.

Le trio Dreisam

Fondé en 2011, Dreisam réunit la saxophoniste Nora Kamm, le pianiste Camille Thouvenot et le batteur Zaza Desiderio, trois lyonnais d’adoption qui mènent par ailleurs d’autres projets personnels.

Issu d’horizons géographiques variés, le trio nourrit son inspiration des différentes cultures musicales dont les musiciens sont issus. Cette richesse contribue sans doute à fonder l’identité du groupe. Une autre clef de la singularité de Dreisam réside dans un répertoire constitué à parts égales de compositions de chacun des artistes.

En géométrie on parlerait de triangle équilatéral. En jazz on serait tenté d’utiliser le néologisme équitrio pour évoquer l’équilibre qui caractérise Dreisam tant au niveau des compositions, que de la construction et de l’expression musicales.

L’album « Upstream »

couvertue de l'album Upstream du trio DreisamEnregistré, mixé et mastérisé entre mai et juillet 2018 aux studios la Buissonne par Gérard de Haro, l’album « Upstream » s’inscrit dans la continuité de « Source »… comme une déambulation musicale dans des paysages familiers dont les couleurs renouvelées stimulent l’écoute.

Sur l« Upstream« , l’osmose musicale qui unit les trois musiciens de Dreisam ne se dément pas. Les thèmes s’enchaînent comme de tendres mélodies que l’on mémorise aisément. Toujours habitées par un lyrisme omniprésent, les couleurs des musiques évoluent. Nouveauté, le climat acoustique s’étoffe par l’ajout d’un clavier de basse ou d’un orgue qui complètent le registre expressif du pianiste dont l’âme de contrebassiste ressurgit.

Toujours fluide et souvent lyrique, le piano chevauche les rythmes nuancés que distille la batterie dont la palette sonore ne cesse de s’enrichir. Alto ou soprano, le saxophone libère des cascades de notes exaltées ou un souffle caressant.

Au fil des douze plages de « Upstream » on se laisse porter sur les ailes d’une musique aux couleurs nuancées. Avec Dreisam, on déambule dans un univers onirique propice à une rêverie que traverse une pulsion vitale infinie.

Impressions musicales

Le saxophone alto batifole au gré des chemins champêtres de Chasse aux papillons. L’oreille quitte cette atmosphère bucolique pour pénétrer dans le monde plus frénétique d’une ode For Michel. Le saxophone alto ouvre ensuite A voir, une procession musicale dont la mélodie entêtante prend les allures d’un hymne à la vie.

Le motif répétitif de Kepler stimule l’alto dont le chorus énergique galvanise la musique propulsée par une batterie tumultueuse. Jouée en suspension Ma Méditation met en valeur la sonorité lyrique et aérienne du soprano porté par les spirales rythmiques délicates de la batterie et par le piano réflexif.

Bien arrivé met en lumière le chant exalté de l’alto et le solo pastoral du piano. L’écriture complexe de Kouclamou sied au piano dont le chorus déborde d’inspiration et stimule ensuite l’éloquence du saxophone. Sur Dona Nilva, on se laisse captiver par le charme du soprano voltigeur qui n’en finit pas de butiner les notes comme un colibri délicat.

Le phrasé syncopé et les brisures de Leto Oro transportent dans un univers différent. La ligne de basse et la batterie tressent un filet au-dessus duquel l’alto ascensionnel et le piano lyrique se croisent. Valse au Carré résonne comme une pièce qui muse entre classique et escapade insolente au pays des rythmes décalés.

Procissão résonne comme une oraison porteuse d’espérance. La prière de l’alto s’envole au-dessus de la batterie qui porte le morceau de bout en bout. Pour terminer l’album, l’incisif alto se projette sur Lazy Ladie dont le groove funky doit autant à l’orgue qu’à une batterie endiablée.

Pour découvrir live la musique de « Upstream », rendez-vous ICI pour consulter la liste des concerts à venir de Dreisam.

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Le pianiste Joachim Caffonnette appartient à la génération montante du jazz belge. Pour son deuxième album « Vers l’Azur Noir » il s’associe à une section rythmique énergique. Le jeu interactif du trio est habité par un swing omniprésent. La richesse harmonique du propos soutient des mélodies alertes ou poétiques. A suivre avec attention !

lire plus
Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le 12 avril 2019 marque la première venue de la chanteuse Camille Bertault sur une scène de la métropole lyonnaise. Elle présente son projet « Pas de Géant » au Centre Culturel d’Ecully. Au regard du succès hexagonal et international de l’artiste, l’évènement est de taille, pourtant point de rush du public. Conquis par une artiste passionnée qui ne manque pas d’air et se joue de tous les codes, les spectateurs présents se sont loués d’être venus et sont repartis enchantés.

lire plus
Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Pour célébrer son demi-siècle, Magma annonce la sortie d’un nouvel album. Il va falloir attendre le 28 juin 2019 pour découvrir « Zess »…. Le Jour du Néant. Pour son cinquantenaire, le groupe de Christian Vander prépare aussi une tournée mémorable. Magma, c’est reparti !

lire plus
Hot Club Jazz Festival #2019

Hot Club Jazz Festival #2019

Du 04 au 07 avril 2019

Après avoir fêté ses 70 ans en 2018, le Hot Club de Lyon repart de plus belle avec le Hot Club Jazz Festival #2019. Du 04  au 07 avril 2019 sont programmés Romain Pilon Trio, Hot Club Generations Big Band, Manu Guerrero Quintet et Jeremy Pelt Quintet. De quoi faire battre plus fort le cœur de la presqu’île !

Fondé en 1948, le Hot Club de Lyon se prévaut d’être le plus ancien club de jazz en activité en Europe. Situé entre Saône et Rhône, au cœur de la presqu’île lyonnaise, Hot Club Jazz Festival #2019le Hot Club de Lyon accueille depuis plus de 70 ans, tous les styles de musique et tous les musiciens.

Depuis fin 2017, sur l’impulsion de la nouvelle équipe dirigeante, le vénérable club lyonnais programme des concerts (du mercredi au samedi soir, de septembre à juin), dans la cave nouvellement toilettée. Le printemps 2019 se distingue par la programmation du festival annuel du Hot Club de Lyon.

Du 04 au 07 avril 2019, le Hot Club Jazz Festival #2019 propose quatre évènements exceptionnels avec des artistes de renommée internationale, Romain Pilon, Hot Club Generations Big Band, Manu Guerrero, Jeremy Pelt.

Chaque soir après les concerts, la soirée se prolonge par une jam session animée par Hot Reason Sessions, Jean-Salim Charvet Quartet, Thomas Blaisel Quintet.

Romain Pilon Organ Trio

Le festival ouvre avec un musicien incontournable de la scène jazz française, le guitariste français Romain Pilon qui enchaîne projets et enregistrements. On a pu l’apprécier en trio avec le batteur Fred Pasqua et le contrebassiste Yoni Zelnik et on l’a découvert avec bonheur auprès de Pierre de Bethmann et David Prez. On a aussi remarqué avec intérêt sa présence auprès de musiciens internationaux (Seamus Blake, Walter Smith III) avec lesquels il a enregistré.

En 2019, Romain Pilon associe les sonorités de la guitare à celles de l’orgue Hammond B-3 dont la tradition du jazz compte déjà de nombreux exemples comme Kenny Burrell-Jimmy Smith, Grant Green-Larry Young, Wes Montgomery-Melvin Rhyne.

Dans sa nouvelle formule musicale, le guitariste français Romain Pilon propose quelques concerts en Suisse, Belgique, Allemagne et France. Il s’arrête au Hot Club de Lyon avec deux musiciens américains, Sam Yahel (orgue Hammond) et Kush Abadey (batterie).

Le 04 avril 2019 à 20h30, une soirée qui allie le lyrisme et la musicalité du guitariste, le sens mélodique peu commun et la parfaite maîtrise de la palette sonore de l’organiste, le groove explosif du batteur. Pas encore de son ni de video de l’Organ Trio de Romain Pilon… c’est donc à découvrir live !

Hot Club Generations Big Band

Depuis sa création le Hot-Club a pour vocation de réunir des artistes de générations différentes. C’est pour perpétuer cette tradition que le batteur Philip Maniez installé aujourd’hui à Paris écrit un répertoire spécifique. Il s’associe avec un jeune musicien lyonnais Jean-Salim Charvet. Philippe Maniez et Jean-Salim Charvet assurent la co-direction musicale du Hot Club Generations Big Band.

Autour de Philippe Maniez et Jean-Salim Charvet : Patrick Maradan (contrebasse), Thibaut François (guitare), Olivier Truchot (piano), Jean-Salim Charvet, Yonatan Hes, Victor Maisonneuve, Alexandre Roudault (saxophones), Simon Girard, Héliodore Perrot, Jules Regard, Sylvain Thomas (trombones), Achille Alvarado, Ysaura Merino, Christophe Metra, Hervé Salamone (trompettes).

Le 05 avril 2019 à 20h30, un orchestre intergénérationnel inédit.

Manu Guerrero Quintet

Le pianiste franco-péruvien Manu Guerrero, vient présenter son projet « Nuevo Mundo » dont l’album est sorti le 19 janvier 2018 chez Jazz Family. Comme sur l’opus, le leader est accompagné de musiciens renommés, le saxophoniste Samy Thiebault, le percussionniste Minino Garay, le contrebassiste Felipe Cabrera et le batteur Lukmil Perez.

Expression poétique, improvisations créatives, syncopes explosives, rythmique souple et solide à la fois, comme dans Fresia composé en hommage à la grand-mère péruvienne du pianiste.

Le 06 avril à 20h30, les promesses d’un voyage rythmé au fil d’un jazz aux accents sud-américains et aux racines nord-américaines.

Jeremy Pelt Quintet

La fougue maîtrisée et le swing ardent de Jeremy Pelt ont contribué à faire de lui un des trompettistes de l’élite du jazz new-yorkais. Il a fait ses classes auprès de Franck Foster, Vincent Herring, Franck Wess, Jimmy Heath, Greg Osby, Gerald Cleaver, Ravi Coltrane. Il affiche aujourd’hui plus d’une douzaine d’albums en tant que leader et l’on ne compte plus ceux auxquels il a participé comme sideman.

On se rappelle que pour le 70ème anniversaire du vénérable club lyonnais Jeremy Pelt a honoré le Hot Club de sa présence lors des deux mémorables sets du 28 mars 2018. Visiblement le trompettiste y prend goût. En effet, lors de sa tournée 2019 en Europe, entre des concerts en Suisse, Allemagne et Pologne, il fait étape au Hot Club de Lyon avant de retourner aux USA.

Pour l’occasion, Jeremy Pelt (trompette, bugle) vient entouré de Victor Gould (piano, Fender Rhodes), Vicente Archer (contrebasse), Allan Mednard (batterie) et Chien Chien Lu (vibraphone, marimba).

Le 07 avril à 18h, des échos de « Jeremy Pelt The Artist », le dernier album du trompettiste  inspiré de l’œuvre d’Auguste Rodin.

Le Hot Club Jazz Festival #2019, une édition qui devrait tenir toutes ses promesses, ravir les oreilles les plus averties, surprendre les plus novices et enchanter celles et ceux pour que le jazz est synonyme de fête et de dépaysement.

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Le pianiste Joachim Caffonnette appartient à la génération montante du jazz belge. Pour son deuxième album « Vers l’Azur Noir » il s’associe à une section rythmique énergique. Le jeu interactif du trio est habité par un swing omniprésent. La richesse harmonique du propos soutient des mélodies alertes ou poétiques. A suivre avec attention !

lire plus
Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le 12 avril 2019 marque la première venue de la chanteuse Camille Bertault sur une scène de la métropole lyonnaise. Elle présente son projet « Pas de Géant » au Centre Culturel d’Ecully. Au regard du succès hexagonal et international de l’artiste, l’évènement est de taille, pourtant point de rush du public. Conquis par une artiste passionnée qui ne manque pas d’air et se joue de tous les codes, les spectateurs présents se sont loués d’être venus et sont repartis enchantés.

lire plus
Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Pour célébrer son demi-siècle, Magma annonce la sortie d’un nouvel album. Il va falloir attendre le 28 juin 2019 pour découvrir « Zess »…. Le Jour du Néant. Pour son cinquantenaire, le groupe de Christian Vander prépare aussi une tournée mémorable. Magma, c’est reparti !

lire plus
Mars 2019 à l’Auditorium de Lyon

Mars 2019 à l’Auditorium de Lyon

Anouar Brahem - Brad Mehldau

En mars 2019 à l’Auditorium de Lyon, le jazz hisse haut ses couleurs avec deux grands noms à l’affiche. Le lundi 18 mars 2019 à 20h, Anouar Brahem présente son projet « Blue Maqams ». Le mardi 26 mars 2019 à 20h, Brad Mehldau propose une soirée partagée entre solo et concerto. Des mondes différents, échos de la variété et de la richesse des paysages musicaux du jazz.

Organisée en co-production avec Jazz à Vienne, la saison Jazz 2018/19 de l’Auditorium de Lyon continue. Après avoir accueilli en 2018 le saxophoniste Archie Shepp puis la chanteuse Madeleine Peyroux, en 2019, la scène de l’Auditorium de Lyon déroule le tapis rouge à deux musiciens de jazz et pas des moindres.

Le célèbre oudiste Anouar Brahem est attendu le 18 mars 2019 avec son projet « Blue Maqams ». Le 26 mars 2019, le pianiste Brad Mehldau présente deux facettes de son art, son premier concerto pour piano et orchestre et des improvisations en solo.

18 mars 2019 à 20h  - Anouar Brahem et « Blue Maqams »

L’album « Blue Maqams » (ECM/Universal) paru le 13 octobre 2017 a permis d’écouter Anouar Brahem en compagnie du contrebassiste Dave Holland, du batteur Jack DeJohnette et du pianiste britannique Django Bates. L’opus délivre une musique équilibrée qui navigue entre rêve et introspection.

Par son titre même, le projet « Blue Maqams » reflète les deux attaches du oudiste. D’une part la tradition modale des maqams, ces modes mélodiques arabes dans lesquels sa partition demeure ancrée et qui signent l’identité singulière de la musique d’Anouar Brahem depuis ses débuts. D’autre part la liberté de l‘improvisation à laquelle le leader concède un grand espace d’expression. Un projet comme un écho à « Kind of Blue », l’album historique de 1959 où Miles Davis a exploré le monde modal.

Le 18 mars 2019 à 20h, Anouar Brahem est annoncé en quartet à l’Auditorium de Lyon, entouré du contrebassiste Dave Holland, du pianiste Django Bates et du batteur Nasheet Waits. Promesses d’un jazz poétique et délicat, sobre et épuré dont les nuances devraient enchanter le public.

Une soirée où vont se croiser la magie orientale des maqams et l’esthétique lyrico-dynamique du jazz occidental.

26 mars 2019 à 20h - Brad Mehldau

La venue de Brad Mehldau en solo, en 2005, reste gravée dans les mémoires de celles et ceux présents à l’Auditorium pour un moment inoubliable. Depuis, le pianiste est depuis en trio et plus récemment en duo avec le saxophoniste Joshua Redman pour un concert mémorable, le 13 novembre 2016. On connait par ailleurs le goût du musicien pour la pop musique des Beatles ou de Radio Head et son affinité pour le répertoire classique qu’il a récemment exploré sur l’album « After Bach » sorti en mars 2018.

Le 26 mars 2019 à 20h, Brad Mehldau revient à l’Auditorium de Lyon pour présenter son concerto pour piano et orchestre qu’il va interpréter avec les musiciens de l’Orchestre national de Lyon, sous la direction de Clark Rundell. Durant la soirée, Brad Mehldau se produit aussi en solo.

Ainsi, en mêlant au cours du même concert improvisations en solo et interprétation de son premier Concerto pour piano et orchestre, Brad Mehldau franchit une étape symbolique qui lui permet de fusionner les frontières de deux mondes entre lesquels il ne choisit pas, celui du jazz et celui de la musique classique.

Une soirée qui assouplit les frontières entre les genres musicaux et démultiplie le champ des possibles.

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Le pianiste Joachim Caffonnette appartient à la génération montante du jazz belge. Pour son deuxième album « Vers l’Azur Noir » il s’associe à une section rythmique énergique. Le jeu interactif du trio est habité par un swing omniprésent. La richesse harmonique du propos soutient des mélodies alertes ou poétiques. A suivre avec attention !

lire plus
Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le 12 avril 2019 marque la première venue de la chanteuse Camille Bertault sur une scène de la métropole lyonnaise. Elle présente son projet « Pas de Géant » au Centre Culturel d’Ecully. Au regard du succès hexagonal et international de l’artiste, l’évènement est de taille, pourtant point de rush du public. Conquis par une artiste passionnée qui ne manque pas d’air et se joue de tous les codes, les spectateurs présents se sont loués d’être venus et sont repartis enchantés.

lire plus
Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Pour célébrer son demi-siècle, Magma annonce la sortie d’un nouvel album. Il va falloir attendre le 28 juin 2019 pour découvrir « Zess »…. Le Jour du Néant. Pour son cinquantenaire, le groupe de Christian Vander prépare aussi une tournée mémorable. Magma, c’est reparti !

lire plus
Nuits de Fourvière 2019 – La programmation

Nuits de Fourvière 2019 – La programmation

Festival pluridisciplinaire ouvert à tous les publics

Du 1er juin au 30 juillet 2019, le festival des Nuits de Fourvière annonce un programme ambitieux. 60 jours, 131 représentations avec 5 créations, 8 coproductions, 9 premières françaises. 53 spectacles de théâtre, danse, musique, opéra, cirques. De quoi combler toutes les générations, tous les goûts, tous les publics.

affiche NUits de Fourviere 2019Ancré dans le territoire, le festival de Nuits de Fourvière 2019 continue à proposer toutes les formes de spectacle vivant. Ainsi, du 1er juin au 30 juillet 2019, le festival investit 9 lieux différents : le Radiant Bellevue, la grande Salle de l’Opéra de Lyon, l’Ensatt, le Théâtre de La Renaissance, le Parc de Parilly, le domaine de Lacroix-Laval, le Grand théâtre et l’Odéon de Fourviere et la Salle Molière.

L’édition 2019 ouvre les 01, 02 & 03 juin 2019 avec la première française du Livre de la jungle (Jungle Book) d’après Rudyard Kipling, mise en scène de Robert Wilson avec la musique de Coco Rosie. Un show jubilatoire et déjanté au Grand Théâtre marque le clap de fin de l’édition le 30 juillet 2019 avec Les Franglaises et un karaoké géant proposé par ARTE concert.

Entre ces deux temps la programmation diversifie des propositions entre Côté Danse & Cirque, Côté Théâtre et Côté Musiques.

Côté danse et cirque

Grand Format au Grand Théâtre

« Requiem » de Mozart de Yoann Bourgeois avec ses acrobates soutenus par l’Insula Orchestra sous la direction de Laurence Equilbey (10 & 11 juin), « Hôtel », en première française l’incroyable troupe du Cirque Eloize fête son 25ème anniversaire (du 17 au 22 juin), « Pure Danse », un programme en six temps avec Natalia Osipova, la danseuse étoile du Royal Ballet venue du Bolchoï (01 juin). Les danseurs des Pockemon Crew fêtent leurs 20 ans à 20h30 le 14 juillet 2019, juste avant le feu d’artifice sur la colline.

Dans parcs et jardins

Théâtre équestre au Parc de Parilly avec « Ex Anima », l’ultime spectacle du Théâtre équestre Zingaro (14 juin au 24 juillet). La magie du cirque se donne à voir au Domaine de Lacroix-Laval avec « Lexicon » des  acrobates gallois du NoFit State Circus (du 28 juin au 14 juillet).

Côté théâtre

Des créations. A l’Odéon avec « L’Orestie » adapté en extérieur par Georges Lavaudant (05 au 08 juin). Hors les Murs, à l’Ensatt, une nouvelle version de la pièce visionnaire d’Anton Tchekhov « L’Absence de père » d’après « Platonov » dans une mise en scène de Lorraine de Sagazan (26 au 29 juin), au Radiant Bellevue, le retour des Chiens de Navarre emmenés par Jean-Christophe Meurisse, avec « Tout le monde ne peut pas être orphelin » (22 au 26 juin). Les Comp. Marius cheminent dans un processus de transition  avec les étudiants de l’Ensatt pour créer « Coupe royale », un montage-collage des dix drames royaux de Shakespeare (du 24 juin au 06 juillet).

« Le terrien est loin maintenant, tellement loin qu’il se dit plus terrien, il dit : ch’uis plus un terrien, ch’uis un habitant de rien, ch’uis un plutérien et j’habite à plus rien… »

Les Nuits de Fourvière 2019, Les PlutériensUn RV à ne pas rater qui unit Théâtre & Musique au Théâtre de La Renaissance, l’opéra « Les Plutériens », une création de Charles Pennequin, Guillaume Bailliart, l’ARFI et le Choeur Spirito.. En route les 13,14,15 juin 2019 pour un voyage intersidéral vers le soleil à bord d’une fusée farfelue avec la grande équipe de la Marmite Infernale qui a toujours plus d’un tour dans son orchestre.

Côté musique

Rythmes, styles et influences se croisent au fil des soirées estivales. Salons de Musique, Propositions avec orchestres, Concerts pop-rock française et internationale, Nuits à Thème, Musiques autour du Monde.

Les Salons de musique des Nuits

Les Nuits de Fourvière 2019 inaugurent un cycle de 10 RV de musique acoustique, les Salons de Musique des Nuits entre Odéon, Salle Molière (investie pour la première fois par le festival en salle de concert) et la Grande Salle de l’Opéra de Lyon.

Odéon

Ambassadeur du Label NoFormat, le violoncelliste Vincent Segal ouvre ces Salons de Musique des Nuits avec une soirée acoustique (petite sono prévue en cas de vent) le 23 juin 2019 à l’Odéon à partir de 21h. Avec un plateau principalement issu du label No Format célèbre à l’occasion des 15 ans du label : avec Vincent Segal lui-même au violoncelle et aussi la kora de Ballaké Sissoko, la guitare de Piers Faccini, l’accordéon de Vincent Peirani, le saxophone d’Émile Parisien, le chant et la guitare de Gérald Toto.

Salle Molière

Accordéon et guitare irlandaises avec Mac Gowan & Munnelly le 02 juillet), le rock créole de Mélissa Laveaux (03 juillet), le chamamé de Raul Barboza & Chango Spasiuk quartet (04 juillet), le Boléro de Porto-Rico à New-York avec Miramar (05 juillet), une soirée Hommage à Émile Vacher l’inventeur du musette avec Robert Crumb, Philippe Krümm et leurs amis (06 juillet), le Pari des Bretelles avec Félicien Brut, Quatuor Hermes & Edouard Macarez (07 juillet), Hommage à à Leonard Cohen par Avalanche Quartet (09 juillet).

Nuits de Fourvière 2019, soirée Hommage à MoondogPour les 20 ans de la mort de Moondog, le 10 juillet 2019, une soirée Hommage à Moondog. Cette soirée chambriste et intimiste fait suite à la grande soirée du 11 juin 2016 au Grand Théâtre  consacrée à Louis Thomas Hardin aka Moondog (1916-1999) le Viking de la 6ème avenue. Sur scène, l’Ensemble Minisym & la pianiste Dominique Ponty, qui a été pianiste auprès de Moondog.

Grande Salle de l’Opéra de Lyon

Les Salons de Musique des Nuits se terminent le 11 juillet 2019 avec une soirée organisée dans la Grande Salle de l’Opéra de Lyon en partenariat avec l’Opéra de Lyon et avec le soutien de l’Institut de Lyon. Sur scène avec les musiciens de l’Orchestre de l’Opéra, un des fidèles des Nuits de Fourvière, l’italien Vinicio Capossela. La soirée débute avec une projection de Prova d’orchestra, un film rare de Fellini.

Propositions avec orchestres

« Je garde le chien… et l’orchestre » de Claire Diterzi avec l’Orchestre du Conservatoire à Rayonnement Régional (30 juin), la pop solaire d’Arthur H avec l’Orchestre d’Harmonie de Bordeaux (19 juillet) et Patrick Watson avec l’Orchestre national de Lyon (08 juillet)

Grands concerts pop-rock

Ils mêlent jeunes pousses et légendes vivantes venues de France ou de l’International.

Zazie (24 juin) un nouveau passage de Matthieu Chedid, alias-M- avec son tout dernier album (du 25 au 27 juin), Vanessa Paradis (03 & 04 juillet), Eddy de Pretto (24 juillet) et Clara Luciani honorée du Prix Raoul Breton 2019 (28 juillet).

Point de répit. Double plateau titanesque (02 juillet) avec King Crimson avec Robert Fripp et Magma et Christian Vander. Roger Hodgson (22 juillet ) reprend les grands hits du populaire groupe de rock progressif Supertramp. Nick Mason (21 juillet ) célèbre l’art des PInk Floyd. Sting (17 juillet ) qui reprend les grands hits créé avec The Police ou solo, Tears For Fears (18 juillet)… Bon Iver (07 juillet), New Order (28 juin), Cat Power et Bertrand Belin (05 juillet) et bien d’autres encore.

Un RV essentiel

Le 23 juillet 2019 le Grand Théâtre accueille celle qu’on a aimée dans le jazz mais qui n’en finit pas de faire triompher son chant sublime entre rock et pop… la chanteuse Jeanne Added, sacrée « Meilleure artiste aux Victoires de la Musique 2019.

Nuits à Thème

RV sur les gradins du Grand Théâtre pour deux Nuits à thème.

Le 06 juillet 2019 à 20h, Nuit Soul avec deux mythes dans la même soirée, Mavis Staples et Don Bryant & The Bo-Keys avec en ouverture J.P. Bimeni & The Black Belt. Le 26 juillet 2019 à 21h, Nuit Cubaine annoncée avec projet « Ultimo Beso » (dernier baiser) de la chanteuse Omara Portuondo accompagnée du pianiste Roberto Fonseca et de son Quartet. La soirée se poursuit avec les musiques échevelées de l’Orquesta Akokan.

Autour du Monde

Quelques autres dates invitent à découvrir des musiques portées par de grandes figures de la musique folk, world ou jazz.

RV le 27 juillet 2019 avec deux propositions musicales, celle de Dhafer Youssef et Bona de la Frontera, le nouveau projet flamenco de Richard Bona.

Le 29 juillet 2019 le Grand Théâtre accueille la musique celte de Loreena McKennit et sa musique celte. Double plateau le 20 juillet 2019 avec le retour de Blick Bassy et celui du Sénégalais Youssou Ndour. La soirée du 11 juillet 2019 propose un voyage mâtiné de jazz et de musiques du monde avec le trompettiste Ibrahim Maalouf qui invite Haidouti Orkestrar.

La soirée du 12 juin 2019 résonne jazz avec la venue de la chanteuse de Sarah Lenka et celle très attendue du Biréli Lagrène trio. Pour l’occasion, le guitariste est accompagné du contrebassiste Chris Minh Doky et du percussionniste Mino Cinelu. Un programme dans l’esprit de son dernier album, « Storyteller », sorti en 2018. Des promesses de groove, de swing et de sensibilité.

Du 01 juin au 30 juillet 2019, le festival international de la Métropole de Lyon va encore une fois réunir les générations au cœur de l’été avec 60 jours d’un programme alléchant. Le programme des 131 représentations des Nuits de Fourvière 2019 est à consulter ICI. Ouverture de la billetterie le 15 mars 2019, à 14h.

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Clin d’œil à Joachim Caffonnette Trio & « Vers l’Azur Noir »

Le pianiste Joachim Caffonnette appartient à la génération montante du jazz belge. Pour son deuxième album « Vers l’Azur Noir » il s’associe à une section rythmique énergique. Le jeu interactif du trio est habité par un swing omniprésent. La richesse harmonique du propos soutient des mélodies alertes ou poétiques. A suivre avec attention !

lire plus
Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le concert solaire de Camille Bertault à Ecully

Le 12 avril 2019 marque la première venue de la chanteuse Camille Bertault sur une scène de la métropole lyonnaise. Elle présente son projet « Pas de Géant » au Centre Culturel d’Ecully. Au regard du succès hexagonal et international de l’artiste, l’évènement est de taille, pourtant point de rush du public. Conquis par une artiste passionnée qui ne manque pas d’air et se joue de tous les codes, les spectateurs présents se sont loués d’être venus et sont repartis enchantés.

lire plus
Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Magma fête ses 50 ans avec « Zess »

Pour célébrer son demi-siècle, Magma annonce la sortie d’un nouvel album. Il va falloir attendre le 28 juin 2019 pour découvrir « Zess »…. Le Jour du Néant. Pour son cinquantenaire, le groupe de Christian Vander prépare aussi une tournée mémorable. Magma, c’est reparti !

lire plus