D. Linx, G. de Chassy et M. Pastorino – « On Shoulders We Stand »

D. Linx, G. de Chassy et M. Pastorino – « On Shoulders We Stand »

Poésie, sobriété et raffinement

Sur l’album « On Shoulders We Stand », le chanteur David Linx, le pianiste Guillaume de Chassy et le clarinettiste Matteo Pastorino proposent un voyage musical entre jazz et classique. Guillaume de Chassy a retranscrit des thèmes de pièces classiques sur lesquelles David Linx a écrit des paroles. Un album enchanteur où poésie, sobriété et raffinement s’entrelacent avec bonheur. Une réussite absolue !

Inscrit entre jazz et musique classique, « On Shoulders We Stand - Transcriptions » lie intimement poésie et musique qui se magnifient et fondent un univers raffiné et subtil. David Linx, Guillaume de Chassy et Matteo Pastorino s’associent pour revisiter neuf pièces de musique classique écrites pour piano par huit compositeurs classiques, Bach, Chopin, Chostakovitch, Mompou, Rachmaninov, Ravel, Schubert et Scriabine.visuel de l'album "On Shoulders We Stand" de D. Linx, G. de Chassy et M.Pastorino

Le pianiste Guillaume de Chassy a retranscrit les thèmes de compositeurs pour la voix du chanteur David Linx qui a greffé sa poésie sur la musique. Piano et voix sont rejoints par les clarinettes de Matteo Pastorino.

Au final, le trio propose « On Shoulders We Stand - Transcriptions » (Enja/Yellowbird Records/L’Autre Distribution), un album éminemment poétique dont la sortie est annoncée pour le 18 novembre 2022.

Sur les épaules des grands créateurs….

Initiateurs du projet « On Shoulders We Stand », David Linx et Guillaume de Chassy définissent ainsi leur démarche commune :

« Nous n’inventons rien totalement ; nous nous tenons sur les épaules des grands créateurs qui nous ont précédés ou de ceux que nous côtoyons aujourd’hui : musiciens, peintres, écrivains… Ces géants nous soutiennent et nous inspirent chaque jour. Certains compositeurs classiques nous paraissent comme des amis fidèles. Dans leurs pièces pour piano, l’évidence de la mélodie appelle souvent le chant. Nous avons donc réalisé des transcriptions pour la voix, que David a revêtues de ses propres mots. Il y évoque la quête de soi et son rapport au monde actuel. Les musiques que nous traversons sont parfois écrites, parfois improvisées : nous enjambons les frontières avec jubilation. Nous nous sommes efforcés de ne pas simplifier ce qui est compliqué et de ne pas compliquer ce qui est simple. De même que les rivières changent de lit, des mondes se rencontrent et des horizons se déplacent. « 

Loin de tout conformisme, David Linx, Guillaume de Chassy et Matteo Pastorino projettent les pièces pianistiques des auteurs classiques dans l’époque actuelle… entre jazz et musique classique, entre poésie et réalisme.

Au fil des titres

Sur Drown Out The Noise adapté de Sergueï Rachmaninov, musique et texte évoquent le bruit perpétuel de notre quotidien et la quête d’une vie plus paisible. Entre romantisme et modernisme, la voix légèrement voilée de David Linx valorise ses talents de parolier sur les arpèges répétitifs de Guillaume de Chassy alors que gémit la clarinette basse.

Introduction pleine de grâce du piano, clarinette tel un papillon aérien au plus haut de l’azur, timbre chatoyant de la voix et maîtrise absolue du chant… tout concourt à faire de Souls Astray un moment magistral. Plus loin, le trio transporte l’oreille dans l’univers du prélude en si mineur du Clavier bien tempéré-1 de Jean-Sébastien Bach et l’on retrouve sur Of Mankind, Sun and Flames l’essence de l’art de la fugue avec tout à la fois la rigueur incarnée par le piano et la fantaisie par le chant et la clarinette.

D. Linx, G. de Chassy et M.Pastorino©Jeff Ludovicus

David Linx, Guillaume de Chassy et Matteo Pastorino©Jeff Ludovicus

C’est ensuite avec une délicatesse infinie que le trio restitue le climat du concerto en sol majeur de Maurice Ravel sur Daunting The Task où piano, clarinette et voix s’expriment en un parfait équilibre. On est saisi par la maîtrise absolue du chant et l’étendue de la tessiture de la voix.

Lors d’une première écoute, le Prélude Op87 N°10 composé par Dmitri Chostakovitch en hommage à Bach, ressemble à s’y méprendre à un exercice de style. Pourtant, l’interprétation du trio contribue à transformer le titre en un moment musical d’une légèreté et d’une luminosité sans pareilles. S’inscrivant dans la tradition du Clavier bien tempéré, le trio propose ensuite A Dragon’s Might, une lancinante variation du prélude Opus 87 N°18 du même Chostakovitch. Le climat se fait étrange voire envoûtant. Douceur divine de la voix, notes telluriques de la clarinette basse et accords mystérieux du piano font vibrer tout à la fois le cœur et l’âme.

Après une courte introduction de clarinette, débute The Very Concept of You. Le chant limpide de David Linx, le piano coloriste de Guillaume de Chassy et la bucolique sonorité de la clarinette de Matteo Pastorino font onduler de plaisir les portées de la Mazurka en Fa mineur de Frédéric Chopin. Le comble du raffinement et de l’esthétique que cette pièce tout en délicatesse et en subtilité !

Sur The Riptide, le trio plonge l’oreille dans une atmosphère inspirée par la Musica Callada du compositeur catalan Federico Mompou. Les musiciens s’expriment en totale communion. Tel un cantique spirituel, la musique paraît incarner la voix-même du silence… chant tout en retenue et en pudeur, clarinette basse tellurique, piano en suspension, musique calme et secrète, celle du cœur, de l’âme, de la vie… poésie musicale et silencieuse.

L’album se termine avec le mélancolique New Life’s At Hand interprété en duo par David Linx et Guillaume de Chassy. Le morceau restitue le lyrisme et la poésie de l’Etude Op2 N°1 de Scriabine, lui-même inspiré de Chopin. On est bouleversé par la profondeur et la beauté du son, par la sobriété de l’expression, par la délicatesse du chant.

Pour s’immerger live dans le répertoire du superbe « On Shoulders We Stand » et retrouver David Linx, Guillaume de Chassy et Matteo Pastorino, rendez-vous le 10 novembre 2022 à 21h30 au Sunside, à Paris et le 11 novembre 2022 à 20h30 sur la scène de la Jazz Station, à Bruxelles, dans le cadre du festival « Bruxelles sur scènes ».

Leïla Olivesi signe « Astral »

Leïla Olivesi signe « Astral »

Avec « Astral », la pianiste et compositrice Leïla Olivesi signe son sixième album. Entourée des meilleurs musiciens de sa génération, elle propose un jazz acoustique, lumineux et poétique. Entre tradition et modernité, cet opus regarde vers les étoiles et projette la musique loin de la gravité terrestre.

lire plus
Jazz à Vienne 2023 – Affiche & Premiers noms

Jazz à Vienne 2023 – Affiche & Premiers noms

Le 16 novembre 2022, les organisateurs du Festival « Jazz à Vienne » ont dévoilé l’affiche de l’édition 2023 proposée par la dessinatrice Pénélope Bagieu. Ils ont aussi annoncé la Création Jeune Public qui se déroulera les 26 et 27 juin 2023 avec Marion Rampal. En attendant le 16 mars 2023, date d’annonce officielle de la programmation de « Jazz à Vienne 2023 », les concerts de cinq soirées sont déjà annoncés. De sérieuses promesses de réjouissances musicales en perspective !

lire plus
Ellinoa & Wanderlust Orchestra – « Ville Totale »

Ellinoa & Wanderlust Orchestra – « Ville Totale »

« Ville Totale » marque le retour discographique de la compositrice vocaliste et cheffe d’orchestre Ellinoa et son Wanderlust Orchestra. Un voyage musical incantatoire qui imagine les retrouvailles entre l’Homme et la Nature. Une exploration musicale où poésie et narration, jazz, pop et musiques contemporaine allient leurs textures au sein d’une riche palette sonore. Une fable écologique et dystopique qui évolue entre énergie et délicatesse.

lire plus
Share This