Concert Dessine à « Jazz à Vienne » le 05/07/18

Musique & Dessin par Rokia Traoré & Rubén Pellejero

Jazz à Vienne et le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême relient les arts. Ainsi le festival isérois programme le « Concert Dessine » qui réunit la chanteuse Rokia Traoré et le dessinateur Rubén Pellejero le 05 juillet 2018, sur la scène du Manège de Vienne. Belle perspective de fusion entre la musique métisse et le dessin.

Affiche 2018 du festival "Jazz à Vienne"Le visuel 2018 de « Jazz à Vienne » a été la première manifestation visible du partenariat établi entre « Jazz à Vienne » et le « Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême ».

Le « concert dessine » constitue la deuxième étape. Il s’agit d’une rencontre live entre deux artistes atypiques, en l’occurrence la chanteuse malienne Rokia Traore et le dessinateur barcelonais Rubén Pellejero.

« Jazz à Vienne » réunit les deux protagonistes le 05 juillet 2018 à 18h sur la toute nouvelle scène du Manège à Vienne pour le Concert Dessiné placé sous le signe de la fusion entre musique métisse et dessin. De fait, il s’agit de la deuxième rencontre entre Rokia Traoré et Rubén Pellejero puisque un premier concert dessiné a été présenté en janvier 2018 à Angoulême.Couverture de l'album "Né So" de Rokia Traore

En 2016 Rokia Traore a sorti « Né So » (Chez soi, en bambara), son 6ème album sur le label Nonesuch Records. Très engagée elle ancre sa musique dans la réalité actuelle de son pays et dénonce les guerres qui déchirent le Mali. Elle chante la détresse des déracinés, leurs espoirs et leurs joies. Sa voix humanise le pire et laisse espérer le meilleur.

Par ailleurs, elle projette les bienfaits de l’art bien au-delà de ses disques ou de ses concerts puisqu’elle est fondatrice et présidente de la Fondation Passerelle à Bamako qui aide la jeune création musicale et artistique au Mali, où elle réside.Couverture de l'album "Corto Maltese Tome 14 - Équatoria" dessiné par Rubén Pellejero

Rubén Pellejero se tourne vers la bande dessinée en 1982. Son trait, élégant et réaliste, semble à la fois inspiré par la bande dessinée italienne et par le travail en noir et blanc de Jean Giraud. En 1997 il obtient l’Alph’Art du meilleur album étranger à Angoulême pour l’album « Le Silence de Malka ».

Il a aussi publié « L’Impertinence d’un été » avec Denis Lapière et « Loup de pluie » avec Jean Dufaux. Après la disparation d’Hugo Pratt, il reprend le personnage de Corto Maltese aux côtés de Juan Diaz Canales. C’est ainsi que sont publiées en 2015, « Corto Maltese, Tome 13 - Sous le soleil de minuit » et en 2017, « Corto Maltese Tome 14 - Équatoria ».

Rendez-vous le 05 juillet 2018 à 18h sur la scène du Manège à Vienne pour le concert dessiné qui réunit  Rokia Traore et  Rubén Pellejero.

Elle chante les histoires du Mali…il projette son imaginaire en dessin

Durant le Concert Dessiné, les lignes d’aquarelle de Rubén Pellejero sont projetées pendant que la voix de Rokia Traore chante les légendes de son pays. Un beau moment de poésie vivante. L’opportunité de vivre la magie d’un instant où les arts entrent en communion, où les artistes communiquent, se comprennent et transmettent ensemble leur message au public.

« Lean on Me », le nouvel album de Jose James

« Lean on Me », le nouvel album de Jose James

Le 28 septembre 2018, le chanteur Jose James sort « Lean on Me » chez Blue Note. Un album-hommage à un de ses héros, Bill Withers, Il reprend douze titres du grand soulman des années 70. Un opus fidèle à l’esprit des chansons de celui qu’il honore

Jacques Schwartz-Bart revient avec « Hazzan »

Jacques Schwartz-Bart revient avec « Hazzan »

Avec « Hazzan », le saxophoniste et compositeur Jacques Schwarz-Bart plonge dans la musique liturgique juive entouré d’un quartet impétueux. Les mélodies venues de la tradition croisent les rythmiques héritées de la diaspora africaine. Sur cet album lyrique et riche en couleurs, le saxophone élève une prière vigoureuse.

Samuel Blaser célèbre le blues sur « Early in the Mornin' »

Samuel Blaser célèbre le blues sur « Early in the Mornin' »

Avec son nouvel album « Early in the Mornin' » Samuel Blaser célèbre l’universalité du blues. Éléments fondamentaux du blues et du jazz, la mélodie et le rythme irriguent le disque. Un opus inspiré qui vibre d’une mélancolie habitée par une force vitale peu commune.

Share This