Auditorium de Lyon – Archie Shepp

A la tête d’un quartet rejoint par Marion Rampal

Le vendredi 12 octobre 2018 à 20h, l’Auditorium de Lyon accueille le saxophoniste Archie Shepp. Il est entouré de deux musiciens américains Darryl Hall et Steve McCraven et deux artistes français, Carl-Henri Morisset  et Marion Rampal. Une affiche alléchante qui laisse espérer une belle soirée !

Dès le mois de mai, il est apparu que la saison 2018/2019 de l’Auditorium-Orchestre National de Lyon s’annonçait prometteuse. En effet, Aline Sam-Gio, Directrice Générale de l’institution lyonnaise, poursuit le dialogue et la co-production de concerts avec « Jazz à Vienne » et propose cinq concerts de jazz dont le premier approche.

En effet, les réjouissances jazz de la nouvelle saison débutent le 12 octobre 2018 à 20h avec la venue du saxophoniste Archie Shepp. Figure phare du jazz, le saxophoniste a contribué à en écrire la grande histoire. Il a prêté sa voix et ses saxophones aux révoltes musicales avant-gardistes du free jazz et a ainsi participé aux contestations et résistances afro-américaines. Depuis, il ne cesse de chercher de nouvelles directions à son expression.

Au commencement des années 60, aux côtés de Cecyl Taylor il a gravé trois références du  free jazz, » Four for Trane », « Fire Music » et « Mama Too Tight », sans oublier « Mama Rose ».  Les années 70 le retrouvent à la tête du big band Attica Blues. Dans son discours se mêlent, jazz, blues et soul. Après avoir créé son propre label « Archie Ball », Archie Shepp est resté attentif à ses racines afro-américaines, a diversifié son discours et élargi les domaines de ses collaborations (Brigitte Fontaine, Chuck D, Rocé, Cheick Tidiane Seck, Mike Ladd, …). Le saxophoniste mêle aujourd’hui sa voix et son ténor à de nombreux projets et au fil des ans en conservant son idiome singulier porteur d’une grande charge émotionnelle.
 
Le 12 octobre 2018 à 20h, Archie Shepp est annoncé en quartet à l’Auditorium de Lyon, entouré de deux musiciens américains, le contrebassiste Darryl Hall et le batteur Steve McCraven et du jeune pianiste français Carl-Henri Morisset. La chanteuse française Marion Rampal va joindre sa voix vibrante et envoûtante à la plainte émouvante gorgée de blues, de spirituel, de soul, de folk et de jazz du saxophoniste. 
Aujourd’hui encore à 81 ans, le charismatique Archie Shepp se prévaut d’être un témoin et un gardien engagé de la musique noire américaine. Si son discours demeure ancré dans le free jazz, il plonge dans le blues, fondement de la musique afro-américaine.
 
Avant la prometteuse soirée du 12 octobre 2018 à l’Auditorium de Lyon, il fait bon se souvenir d’un certain 03 juillet 2017 durant le festival Jazz à Vienne pour la soirée « Hommage à John Coltrane » sur la scène du Théâtre Antique où le saxophoniste avait été rejoint pour quelques morceaux par Marion Rampal.
 

Opera Underground – Les RV de décembre 2018

Opera Underground – Les RV de décembre 2018

Les magnifiques concerts de novembre 2018 se terminent que déjà se profilent les RV de décembre 2018 de l’Opera Underground. « Œdipe Redux », à la frontière du jazz et de la musique contemporaine, le jazz éthiopien de « uKanDanz » et le quatuor Wassily en résidence à l’Opéra. Un programme qui concilie exigence musicale et dimension festive.

Clin d’œil à Anis Benhallak et « Apes Theater »

Clin d’œil à Anis Benhallak et « Apes Theater »

Le guitariste compositeur Anis Benhallak revient le 30 novembre 2018 avec un nouvel album. « Apes Theater » propose un jazz andalou abreuvé de l’énergie du rock. Composée entre Damas, Alger, New-York et Paris, la musique croise les cultures et dessine un univers musical à la fois sensible et énergique. Belles respirations aériennes, superbes mélodies et riches harmonies comblent l’oreille.

Chucho Valdes Jazz revient avec « Jazz Batá 2 »

Chucho Valdes Jazz revient avec « Jazz Batá 2 »

Avec l’album « Jazz Batá 2 », le pianiste Chucho Valdès plonge dans ses racines cubaines. Il élève une incantation fervente en hommage aux orishas de la santeria cubaine. Harmonies et mélodies servent le rythme et la dimension percussive du piano est mise en avant.

Share This