Crossover#2… Aïrès – Airelle Besson-Edouard Ferlet-Stephane Kerecki

Crossover#2… Aïrès – Airelle Besson-Edouard Ferlet-Stephane Kerecki

Un jazz chambriste enchanteur et raffiné

Le trio Aïrès réunit Airelle Besson-Edouard Ferlet-Stephane Kerecki. Leur album sorti sous le label Alpha mêle pièces classiques, écriture jazz et improvisation. Empreinte de sérénité et de plénitude, la musique du trio ravit par sa fluidité, son élégance et son raffinement.

Couverture de l'album Aires du trio Airelle Besson-Edouard Ferlet-Stephane KereckiHuit ans après l’album « Filigrane », la trompettiste Airelle Besson retrouve le pianiste Edouard Ferlet. Les deux complices sont rejoints par le contrebassiste Stéphane Kerecki.

Avec Airelle Besson-Edouard Ferlet-Stephane Kerecki, le trio Aïrés réunit donc trois instrumentistes émérites et compositeurs éblouissants qui ont gravé ensemble « Aïrès » (Alpha/Outhere) un album élégant et raffiné sorti le 27 octobre 2017.

Outre le fait d’être musiciens de jazz, les trois artistes ont en commun d’être très sensibles à la musique classique avec, pour ce qui concerne  Édouard Ferlet et Airelle Besson un attachement à la musique de Bach… Crossover.

Très sensible à la dimension mélodique et harmonique de la musique, le trio propose un répertoire de douze titres. Trois pièces de musique classique, Pavane op. 50 de Gabriel Fauré proposé par le pianiste, Pavane pour une infante défunte de Ravel et Valse sentimentale de Tchaïkovski. Deux titres écrits par la trompettiste et deux autres par le contrebassiste. Quatre compositions du pianiste dont le splendide Es ist Vollbracht inspiré par l’air de la Passion selon saint Jean BWV 245.

Sans oublier le nostalgique Windfall à porter au crédit du pianiste John Taylor disparu en juillet 2015 après avoir joué ses dernières notes sur scène avec le quintet de Stéphane Kerecki et son projet « Nouvelle Vague ».

L’album « Aïrès » a été enregistré en trois jours en février 2017 par Alban Sautour sur la scène d’une salle de concert, celle de l’Auditorium de la Maison de la Culture de Grenoble, la MC2:Grenoble. Installés en triangle sur le même plateau les musiciens bénéficient d’une grande proximité qui favorise écoute et réactivité, deux éléments favorisant la qualité de l’improvisation, pierre angulaire de leur musique.

Sur l’album « Aïrès », les trois virtuoses Airelle Besson-Edouard Ferlet-Stephane Kerecki entrecroisent les notes et tissent une musique somptueuse et élégante. Les musiciens partent des mélodies pour mieux s’en éloigner et construire leur propre langage dont l’architecture inventive et précise repose sur une inspiration sans cesse renouvelée. Une alchimie magique transforme la matière sonore à la fois dense et fluide en une musique chambriste raffinée qui enchante.

le trio Aires avec Airelle Besson-Edouard Ferlet-Stephane Kerecki

Aïres Trio © Franck Juery

Les trois protagonistes du trio Aïrès sont chacun engagés dans des projets personnels passionnants.

En 2015, la trompettiste Airelle Besson a obtenu le Prix Django Reinhardt du Meilleur musicien de l’année et celui de l’Académie du Jazz ainsi que la Victoire du Jazz, catégorie « Révélation ». Sur les scènes elle s’est produit auprès des plus grands. Ses talents d’instrumentistes se doublent de ceux de compositrice et arrangeuse.

On connaît le goût du pianiste Edouard Ferlet pour la musique du Cantor de Leipzig et les lectures qu’il en fait sur ses albums « Think Bach » (2012) et « Think Bach op.2 » (2017) On a a aussi vibré en 2015 à l’écoute de « Plucked Unplucked » où il mêle son piano au clavecin de Violaine Cochard et explore en duo les liens entre improvisation et musique baroque.

On a pu apprécier la partition inspirée de l’album « Nouvelle Vague » que le contrebassiste Stéphane Kerecki a signée et enregistrée avec John Taylor, le saxophoniste Émile Parisien et le batteur Fabrice Moreau. Cet opus a reçu de nombreuses récompenses dont en 2014 le Prix de l’Académie du Jazz »récompensant le « Meilleur Disque de Jazz » enregistré par un musicien Français et en 2015 la Victoire du jazz du » Meilleur Disque de l’Année ».

Assurée avec délicatesse par la contrebasse et le piano, la chaîne rythmique du tissu musical enchanteur d’Aïrès soutient une très riche trame harmonique brodée de mélodies libérées des partitions originelles. Telle une poétesse volubile, la trompettiste sculpte des sons concis qui s’échappent en des volutes d’une légèreté aérienne. Avec précision, elle souffle des rimes pures qui flirtent avec l’infini pour mieux échapper à la pesanteur. Son jeu minimaliste n’oublie pas d’être lyrique.

« Aïrès », lignes mélodiques subtiles et raffinées, climats minimalistes, contrechants turbulents au bord de la dissonance, notes perlées, textures somptueuses. Un espace de répit dont l’équilibre élégant et raffiné fascine.

 

Un rendez-vous pour découvrir live la musique du trio Airès. Airelle Besson-Edouard Ferlet-Stephane Kerecki sont en concert le lundi 04 décembre 2017 à 20h au Café de la Danse à Paris.
Carmen Souza célèbre Horace Silver – « The Silver Messengers »

Carmen Souza célèbre Horace Silver – « The Silver Messengers »

Dans son neuvième album « The Silver Messengers », Carmen Souza célèbre le pianiste Horace Silver disparu il y a cinq ans. Avec son indéfectible complice, le bassiste Theo Pascal, la chanteuse aux origines cap-verdiennes rend hommage au pionner du hard-bop. Elle reprend des titres du répertoire de son aîné auxquels s’ajoutent deux morceaux originaux. Le jazz pimenté de résonances créoles du Cap-Vert envoûte et séduit. Une belle réussite !

lire plus
Retour de Gregory Porter avec « Revival »

Retour de Gregory Porter avec « Revival »

Le 17 janvier 2020 marque le retour de Gregory Porter avec « Revival », son nouveau single paru chez Decca/Blue Note. Cette bonne nouvelle en cache une autre et pas des moindres, puisque ce single annonce la sortie du sixième album studio du chanteur, « All Rise », attendu pour le 17 avril 2020.

lire plus
Grégory Privat revient avec « Soley »

Grégory Privat revient avec « Soley »

Trois ans après « Family Tree », le pianiste Grégory Privat revient en trio avec Chris Jennings et Tilo Bertholo. Son album « Soley » est comme irradié de la lumière de l’étoile solaire. Chargé d’énergie, l’album navigue sans frontières entre jazz, musiques caribéennes, électroniques et chant. La musique invite à l’optimisme et à l’espérance.

lire plus
Share This