Claude Tchamitchian présente « Poetic Power »

Claude Tchamitchian présente « Poetic Power »

Un trio au programme explicite

Associé au saxophoniste Christophe Monniot et au batteur Tom Rainey, Claude Tchamitchian présente « Poetic Power ». Cet album matérialise la nouvelle aventure musicale du contrebassiste dans la formule orchestrale réduite du trio. Après ses projets orchestraux à l’écriture foisonnante, le leader joue la carte de l’épure. Entre écriture et improvisation, les échanges des musiciens développent une promenade déambulatoire libre et inventive, poétique et puissante.

couverture de l'album Poetic Power de Claude TtchamitchianFamilier des projets orchestraux à l’écriture dense et complexe, « Need Eden » et « Traces », Claude Tchamitchian captive aussi par ses albums en solo dont le dernier, « In Spirit » sorti en 2019 a permis d’accéder à l’intimité de son univers. Pour son dernier projet musical, le contrebassiste fait le choix du trio « Poetic Power » pour lequel il réunit à ses côtés le saxophoniste Christophe Monniot et le batteur Tom Rainey.

Autour de nouvelles compositions du leader, l’aventure musicale des concerts de 2019 débouche sur l’enregistrement d’un disque au Studio de la Buissonne. La sortie de l’album « Poetic Power » (Emouvance/Socadisc) est annoncée pour le 14 février 2020.

Très réactifs, saxophones, contrebasse et batterie échangent et tissent une musique foisonnante et changeante. Aérienne et lyrique, tellurique et dramatique, organique et puissante, elle mue et évolue, réserve de surprenantes transformations où fragilité et force croisent le fer. « Poetic Power », un voyage onirique entre terre et ciel.

Poetic Power Trio

Compositeur inspiré et leader engagé, le contrebassiste Claude Tchamitchian fait figure de référence dans le monde de la musique improvisée. Impliqué dans la Compagnie et le label « Emouvance », il mène par ailleurs de nombreuses aventures artistiques où il se confronte à d’autres univers que le sien qu’il continue aussi à explorer. Après le tentet, le sextet et le solo, il revient avec le Poetic Power Trio qui réunit à ses côtés Christophe Monniot (saxophones) et Tom Rainey (batterie).

Musicien à l’esprit libre et ouvert, virtuose effervescent et improvisateur remarquable, Christophe Monniot poursuit sa carrière de leader tout en s’investissant dans d’autres projets. Ainsi, il rejoint Claude Tchamitchian au sein du Poetic Power Trio auquel il prête sa fougue et son jeu si peu académique.

Considéré comme l’un des batteurs les plus inventifs de la scène new-yorkaise, l’Américain Tom Rainey mène sa carrière depuis plus de trente ans entre avant-garde aventureuse et jazz ludique. Ouvert à toutes les aventures, il imagine des formules rythmiques atypiques qui défient les formats pré-établis et évoluent en permanence. Son jeu très expressif contribue pour beaucoup aux climats surprenants et poétiques du Poetic Power Trio.

Composé de trois fortes individualités, le Poetic Power Trio fait montre d’une cohésion qui ne se dément pas d’un bout à l’autre des six titres du répertoire de l’album « Poetic Power ».

« Poetic Power », l’album

C’est à partir des échanges très réactifs des trois musiciens que la suite orchestrale de « Poetic Power » prend vie et propose une déambulation poétique.

Au fil des six compositions du leader, le trio entreprend une pérégrination imaginaire et sensible dans des paysages aux lumières et aux reflets changeants.

La musique sculpte un rêve dont les reliefs contrastés restituent les échos d’une marche parmi les éléments de la nature. Le saxophone lyrique et aérien, la batterie fluide et vive et la contrebasse précise et profonde évoquent le souffle du vent à moins que ce ne soit la respiration de l’ombre, Shadow’s Breath. Sur L‘Envolée Belle, la contrebasse gronde, le saxophone volubile se fait tranchant et la batterie pulsatile ponctue les envols du sax’oiseau dont les effets électroniques troublants dédoublent la voix de l’instrument.

Impressionniste, la contrebasse boisée fait résonner les harmoniques sur So close, so far qui explore un univers aux facettes multiformes. Narrative et expressive, la batterie dynamise ou calme les interventions de ses compagnons très réactifs à ses ponctuations. Sur Unnecessary Fights, elle arbitre avec brio et délicate fermeté le combat inutile de la contrebasse tellurique et du saxophone volcanique et furieux.

Il fait bon voyager sur les sentiers imaginaires de l’album, « Poetic Power. Comme dans un rêve éveillé, les pieds ancrés dans le sol et la tête perchée dans les étoiles, on ressent la caresse du vent, on foule l’herbe encore humide, on pose le regard sur l’eau limpide, on devine le souffle de l’ombre, on gravit la colline… comme par magie, la puissance poétique de la musique opère.

Pour retrouver live Claude Tchamitchian Trio et les paysages de « Poetic Power », RV à Paris le lundi 16 mars à 20h30 au Pan Piper

Poésie et énergie avec Youpi Quartet & « Mozaïc »

Poésie et énergie avec Youpi Quartet & « Mozaïc »

Rarement groupe n’a aussi bien porté son nom que le Youpi Quartet. En effet, ce groupe fusionnel offre une musique à la fois énergique et enchanteresse. Sans instrument harmonique, le quartet complice réunit les souffles de la flutiste Émilie Calmé et de l’harmoniciste Laurent Maur et la performante paire rythmique composée du bassiste Ouriel Ellert et du batteur Curtis Efoua. L’oreille savoure l’éclatante alchimie musicale de « Mozaïc » et après l’écoute de l’album, un seul mot échappe … Youpi !

lire plus
Kandace Springs revient avec « The women who raised me »

Kandace Springs revient avec « The women who raised me »

La chanteuse et pianiste Kandace Springs revient avec « The Women who raised me », un album studio qui rend hommage aux voix des femmes qui l’ont inspirée. Avec élégance, elle reprend des standards chantés par douze grandes voix féminines. Entourée par d’illustres artistes de jazz, elle parcourt un voyage au fil d’un siècle de musique et projette sa voix magnétique dans l’espace jazz. Élégance et émotion sont au rendez-vous.

lire plus

Mort du saxophoniste Manu Dibango

Après une carrière de plus de soixante ans, le saxophoniste et compositeur Manu Dibango a succombé au Covid-19 le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans. Le plus français des Camerounais laisse son public orphelin mais son héritage survivra aux années comme une réussite absolue de métissage des musiques africaines avec la soul et le jazz.

lire plus
Share This