Avishai Cohen signe « Shifting Sands »

Avishai Cohen signe « Shifting Sands »

Retour au trio

Le contrebassiste Avishai Cohen fait son grand retour avec « Shifting Sands » et une formation éblouissante qui réunit à ses côtés le pianiste Elchin Shirinov et la batteuse Roni Kaspi. L’album renoue avec l’alchimie propre à la musique d’Avishai Cohen… élégance musicale, grandes lignes mélodiques et rythmes divers et recherchés. Somptueux et captivant.

couverture de l'album Shifting Sands du contrebassiste Avishai CohenDevenu au fil des ans une figure incontournable du jazz international, le contrebassiste, chanteur et compositeur Avishai Cohen présente la musique de son nouvel album « Shifting Sands » (Naïve/Believe).

Après avoir dirigé des orchestres comme sur « Two Roses » (Naive/Believe) sorti en 2021 ou dirigé de plus petits ensembles sur « Arvoles » (Razsdaz Recordz/Warner Music) il revient au format du trio jazz piano/contrebasse/batterie. A ses côtés, le pianiste Elchin Shirinov et la batteuse Roni Kaspi.

Le 05 juillet 2021, le concert donné par Avishai Cohen Trio sur la scène du Théâtre Antique de Vienne dans le cadre « Jazz à Vienne » avait permis de découvrir quelques titres de l’album et de percevoir la complicité qui régnait entre Avishai Cohen, Elchin Shirinov et Roni Kaspi.

Attendu pour le 13 mai 2022, l’album « Shifting Sands » (Naïve/Believe) du contrebassiste Avishai Cohen confirme l’alchimie musicale du trio.

« Shifting Sands »

Avishai Cohen TrioDurant le confinement, Roni Kaspi est encore étudiante au Berklee College of Music de Boston. Tous ses cours étant suspendus en raison de la pandémie, elle retourne en Israël. Avec le confinement, beaucoup de musiciens ont eu besoin d’échanger et de continuer à faire de la musique ensemble « virtuellement », puisqu’il leur était impossible de se voir. La jeune batteuse née en 2000 a posté une vidéo sur les réseaux sociaux où elle jouait la musique d’Avishai Cohen. Ce dernier a manifesté la curiosité de la rencontrer puis ils ont commencé à répéter ensemble. Il lui a ensuite proposé d’intégrer son trio et de rejoindre le pianiste azerbaïdjanais Elchin Shirinov natif de 1982. Le contrebassiste a quant à lui célébré son demi-siècle en 2020. L’écart d’âge ne constitue en rien un obstacle à l’entente des trois musiciens et s’évapore même dès que le trio commence à jouer.

Les compositions de « Shifting Sands » ont vu le jour chez Avishai Cohen, près de Jérusalem, sur son piano, pendant la pandémie. Pour la première fois depuis des années, la situation sanitaire a tenu le contrebassiste à l’écart de la route pendant plusieurs mois. Il a continué à communiquer avec son public régulièrement grâce à des sessions live sur Facebook et Instagram, considérant cela comme une mission. Cette obligation de répéter lui donnait une motivation durant cette période où l’isolement était de mise.

« C’était une façon inhabituelle de travailler, mais en même temps, je trouvais ça sympa et stimulant de faire plaisir au moins à quelques personnes chaque jour. Et de me faire plaisir. Ne pas pouvoir faire de concerts pendant une si longue période, cela ne m’était jamais arrivé. Cela m’a fait apprécier mon métier encore plus qu’avant. » Avishai Cohen

Enregistré en août 2021 au Nilento Studio de Göteborg (Suède), « Shifting Sands » a été mixé et mastérisé par Lars Nilsson. L’album propose neuf compositions originales du leader et un traditionnel. Les dix titres ont été arrangés par Avishai Cohen.

« Shifting Sands », un album somptueux où s’entrecroisent lyrisme, puissance, générosité et émotion.

Au fil des titres

En ouverture, Intertwined révèle d’emblée la puissance de la musique du trio. A partir d’un riff envoutant basse/piano émerge une mélodie angélique. Une réelle magie opère entre le piano lumineux, les battements vigoureux des tambours et la contrebasse pulsatile. Les expressions des trois musiciens s’entrelacent tout au long du morceau qu’ils explorent et transforment.

Sur Window, la musique se développe à partir d’un motif mélodique que piano et contrebasse jouent en parfaite synchronisation. Le pianiste improvise ensuite avec une fougue non dénuée de poésie. Les notes chantent, les couleurs sonores se succèdent et se fondent en une mélodie entêtante construite en boucle. Batterie, contrebasse et piano unissent leur énergie et reviennent à la pulsation du début. Puissance et lyrisme se conjuguent avec bonheur.

Changement d’atmosphère avec Dvash qui tranche avec la véhémence du titre précédent. L’exposition du thème en contrepoint par le piano et la contrebasse rappelle la forme d’une fugue, ce qui n’est pas sans évoquer des résonances de musique baroque. Après quatre minutes, le solo de contrebasse advient telle une offrande. Plus loin, la contrebasse expose le thème de Joy à l’archet. Construit comme une incantation, le titre ouvre un grand espace d’expression à la batteuse dont le jeu déstructuré s’épanouit avec véhémence avant de céder la place à un chorus énergique du pianiste.

Ourlée de couleurs nostalgiques, la mélodie de Below accueille le silence. Riche des influences musicales du compositeur, elle témoigne d’une grande profondeur. Le trio enchaîne ensuite avec le titre qui donne son nom à l’album. Shifting Sands, un voyage spirituel où alternent les envolées du piano et celles de la batterie. La contrebasse improvise avec une délicatesse qui confine au romantisme. Subtil et pénétrant.

Avec Chacha Rom, retour à un tempo plus syncopé. Sur les cordes de la contrebasse, l’archet fait chanter les notes. Le pianiste inspiré les invite ensuite à danser sur les touches noires et blanches. Un vrai régal rythmique et mélodique.

Par une interprétation évocatrice de l’art de Bill Evans, le trio transforme le titre traditionnel Hitragut en un concentré de lyrisme et d’élégance. Le jeu tout en retenue du pianiste n’en demeure pas moins plein d’allant, stimulé avec subtilité et souplesse par la batterie. Le contraste est saisissant avec Videogame construit à partir d’une nappe mélodique que piano et contrebasse développent avec emphase. Les riffs réitératifs du piano propulsent la contrebasse. Le dialogue entre les deux instruments confine à la communion. Le climat sonore se fait envoutant.

L’album se referme avec Kinderblock. Une toile musicale impressionniste en deux mouvements où le piano est rejoint après trois minutes par le jeu élégant de la contrebasse et l’effleurement des balais sur les peaux et les cymbales. Magie absolue !

Pour écouter Avishai Cohen Trio, rendez-vous le 17 mai 2022 à La Cigale à Paris, le 28 mai 2022 à Coutances dans le cadre de Jazz sous les pommiers, le 10 juin 2022 dans le cadre du Jazz festival de Pic St Loup, le 28 juin 2022 dans le cadre du Festival de jazz d’Ajaccio, le 30 juin 2022 à Blainville-Crevon dans le cadre du Archao Festival. ICI pour connaître l’intégralité des dates des concerts du contrebassiste Avishai Cohen.

Echo#1-Nuits de Fourvière 2022

Echo#1-Nuits de Fourvière 2022

Des conditions climatiques idéales président à la soirée du 16 juillet 2022 des Nuits de Fourvière qui programment Marion Rampal puis Archie Shepp sur la scène du Théâtre de l’Odéon. Le public a vibré avec enthousiasme à l’écoute des musiques de ces artistes aussi talentueux que généreux.

lire plus
Echo#1-Jazz à Vienne 2022

Echo#1-Jazz à Vienne 2022

Double plateau alléchant et conditions atmosphériques estivales pour la soirée du 02 juillet 2022 du festival Jazz à Vienne. Le oudiste Dhafer Youssef venu en quartet puis Marcel Khalifé & Bachar Mar Khalifé en septet ont comblé le public du Théâtre Antique. Les vibrations musicales orientales ont déclenché l’ovation d’une foule enthousiaste.

lire plus
FUSSYDUCK sort son premier album

FUSSYDUCK sort son premier album

Le tout premier album de FUSSYDUCK est sorti sur le Label Double Moon Records. Belle découverte que le projet de ce groupe transnational. L’opus « Maybe that’s all we get » propose une musique singulière aux contrastes mélodiques et harmoniques colorés et aux paysages sonores délicats et chaleureux. Groove et fraîcheur sont alliés pour le meilleur.

lire plus
Share This