Le « Duo Intermezzo » fête ses 10 ans

Le « Duo Intermezzo » fête ses 10 ans

Le Tango enflammé du « Duo intermezzo »

Depuis 10 ans, le « Duo Intermezzo » réunit le bandonéon de Sébastien Authemayou et le piano de Marielle Gars. Animés par un esprit novateur, les deux artistes interprètent un répertoire sensible centré sur le Tango.

Deux musiciens issus des conservatoires. Deux instruments polyphoniques. Entre classique et jazz, Sébastien Authemayou et Marielle Gars se retrouvent en 2006 autour de la musique du célèbre compositeur argentin Astor Piazzola et fondent le « Duo Intermezzo ».

C’est le début de dix ans de création autour du tango nuevo pour lequel ils conçoivent des arrangements spécifiques afin de mettre en valeur cette musique dont la mélancolie n’a d’égale que la rage qui l’habite.

L’énergie du duo se consacre d’emblée à l’univers300_couv_duo-intermezzo_astor-piazzola-balada-para-un-loco-copie d’Astor Piazzola, ce compositeur argentin à l’origine d’une musique unique, le tango nuevo. Les deux musiciens rendent en effet hommage au Maître argentin et restituent l’énergie et la subtilité de son univers tanguistique.

C’est ainsi qu’en 2012, le « Duo intermezzo » enregistre l’album « Astor Piazzola, Balada para un loco » (Indésens/Calliope Records). Sur les neuf plages de l’album, bandonéon et piano interprètent quelques-unes des compositions les plus connues de Piazzola. Libertango, Adios Noniño, Michelangelo’70.

Ils ajoutent une des quatre saisons, Invierno porteño et des adaptations instrumentales du répertoire de tango chanté avec Balada para un loco, Chiquilin de Bachin et Ave Maria.

On peut ci-après écouter des extraits de concerts consacrés à la musique d’Astor Piazzola, ambassadeur et initiateur du tango moderne. On apprécie le piano énergique et percussif, le bandonéon charmeur et déchiré et la sensibilité des deux artistes qui restituent l’univers du tango nuevo.

Après la sortie de « Balada para un loco » et une année de concerts célébrant le vingtième anniversaire de la disparition du Maître argentin, le « Duo Intermezzo » s’engage dans un nouveau projet fondé sur la concordance existant entre l’œuvre de Jean-Sébastien Bach et celle d’Astor Piazzola. Il en résulte un nouvel album, « Bach & Piazzola - Tête à tête » (Indésens/Calliope Records).

300_couv_duo-intermezzo_bach-piazzollaSur ce nouvel opus, le dialogue instrumental bandonéon/piano restitue une conversation musicale entre les esthétiques des deux compositeurs. D’emblée, on ne perçoit que les différences qui séparent les deux écritures pourtant très vite il apparaît que le principe de la fugue est un point commun entre Bach et Piazzola.

En son temps, Bach a toujours été à la recherche des nouveautés musicales et son œuvre colossale a inspiré de nombreux compositeurs tels Mozart, Mendelssohn, Chostakovitch et inspire encore de nombreux musiciens de jazz comme Keith Jarrett, Richard Galliano, Gary Burton ou Bobby McFerrin. Par ailleurs, Bach fut une des nombreuses inspirations d’Astor Piazzola qui a lui aussi composé en référence aux principes de la fugue et utilisé des marches harmoniques typiquement baroques. Muerte del angel, Primavera Porteña et Fugata sont autant de compositions crées par Piazzola en hommage au Cantor de Leipzig.

La grande réussite du « Duo Intermezzo » réside en ce que les deux musiciens s’expriment à partir de transcriptions et d’arrangements personnels inédits. Avec talent, Sébastien Authemayou et Marielle Gars parviennent ainsi à instaurer un dialogue fécond entre les instruments et les langages des deux grands compositeurs mais ils n’en restent pas là. Les deux artistes réussissent vraiment à créer des tête à tête de morceaux qui justifient le titre de l’album. En témoigne cet enregistrement où Otoño Porteño d’Astor Piazzolla s’entremêle avec un extrait de la Fugue BWV 889 en la mineur de Jean-Sébastien Bach, capté en concert le 6 août 2016 pour les Musicales de Bormes les Mimosas au Château de Bormes les Mimosas.

Après dix ans de concerts et deux enregistrements récompensés « Choix de France Musique », le « Duo Intermezzo » poursuit sa route, toujours animé du même souffle de créativité et de liberté. On attend avec impatience la parution de  leur prochain opus « Invitación » à paraître en 2017 chez Klarthe Records/Harmonia Mundi. Sans doute les deux artistes réservent-ils à cette occasion de nouvelles surprises et des rencontres musicales avec d’autres compositeurs.

En attendant, on les écoute interpréter le Preludio 9 d’Astor Piazzolla juxtaposé avec l’Adagio de la Toccata BWV 564 de Jean-Sébastien Bach à partir d’un enregistrement réalisé en concert et en plein air au Théâtre de Verdure de Cotignac le 03 août 2016 dans le cadre de l’édition 2016 du Festival du Rocher en partenariat avec le Festival Gloriana.

Tropical Jazz Trio… du jazz caliente !

Tropical Jazz Trio… du jazz caliente !

Le contrebassiste Patrice Caratini, le pianiste Alain Jean-Marie et le percussionniste Roger Raspail présentent « Tropical Jazz Trio », l’album dont le titre est aussi celui de leur groupe. Après quarante ans de compagnonnage musical sur les scènes jazz, les trois complices se sont décidés à entrer en studio. Il en résulte un jazz pulsatile et chaleureux qui regarde vers ses racines africaines, caribéennes et européennes aussi.

lire plus
Or Bareket présente « 33 », son deuxième album

Or Bareket présente « 33 », son deuxième album

A l’occasion de ses 33 ans, le contrebassiste Or Bareket livre son deuxième album intitulé « 33 ». Le répertoire restitue sa perception d’éléments de vie observés et vécus. Entre énergiques mouvements et profondes méditations, Or Bareket propose une musique à la fois énergique et élégante.

lire plus
Coup de cœur… pour Magic Malik & Jazz Association

Coup de cœur… pour Magic Malik & Jazz Association

A la tête d’un quintet virtuose, le flûtiste Malik Mezzadri enregistre pour la première fois un répertoire de grands standards de jazz. Avec humour et panache, Magic Malik & Jazz Association reviennent aux sources avec une grande liberté et rendent hommage à de grandes figures du jazz, toutes époques confondues. Fantaisie et rigueur font bon ménage avec l’improvisation, valeur fondamentale du jazz.

lire plus
Share This