Vincent Peirani et Emile Parisien dévoilent Deus Xango

Vincent Peirani et Emile Parisien dévoilent Deus Xango

Premier single de l’album « Abrazo »

Près de six ans après un premier album « Belle Époque » décoré de prestigieux prix internationaux, le duo constitué de Vincent Peirani et Emile Parisien revient avec son nouveau projet, « Abrazo ». Histoire de mettre l’eau à la bouche, le duo dévoile Deus Xango, un premier single pour patienter en attendant la sortie de l’album prévue pour le 28 août 2020.

Après quatre années de tournée en duo autour de la musique de l’album « Belle Époque » sorti en 2014 et avec plus de de 600 concerts en duo, l’accordéoniste Vincent Peirani et le saxophoniste soprano Emile Parisien entament une nouvelle aventure musicale.

De « Belle Epoque »…

Inscrit dans la grande tradition du jazz et sorti en 2014 chez ACT, « Belle Epoque », le premier album du duo Peirani - Parisien a rendu hommage au saxophoniste soprano Sidney Bechet, maître de la mélodie et figure légendaire du jazz du début des années 20. Il aura ensuite fallu près de six ans aux deux complices pour concevoir une suite à cet opus.

… à « Abrazo »

C’est aujourd’hui chose faite avec « Abrazo », leur nouveau projet à sortir le 28 août 2020 chez ACT.couverture de l'album Abrazo de Vincent Peirani et Emile Parisien

Vincent Peirani et Emile ParisienGuidé par une curiosité insatiable et uni par une connivence qui ne se dément pas, le duo a enregistré « Abrazo ». L’album, regarde du côté du tango et de la culture qui s’y rattache et son titre évoque les étreintes passionnées des danseurs.

Empreint de mélancolie et souvent associé à une forme d’élégance, le tango possède des caractéristiques mélodiques et rythmiques que les deux musiciens ont explorées à leur manière. Si le répertoire de dix titres compte des pièces de maîtres du tango comme Astor Piazolla, Tomás Gubitsch ou Xavier Cugat, il propose aussi des compositions originales des deux musiciens et des reprises de morceaux pop/rock ou jazz arrangés dans l’esprit du tango.

Avec un premier single… Deus Xango

Dévoilé le 01 mai 2020 par Vincent Peirani et Emile Parisien, le premier single va permettre de patienter jusqu’à l’été en attendant la sortie de l’album « Abrazo ».

Il s’agit d’une reprise de la superbe composition d’Astor Piazzola, Deus Xango que les deux artistes se plaisent à évoquer :

 « Ce morceau nous est apparu être un bon morceau de transition pour emmener nos auditeurs de notre répertoire de « Belle Époque » vers cette nouvelle histoire, notre « Abrazo », plus orienté sur les tangos et des musiques sud-américaines. Ce titre et la façon dont nous l’avons arrangé résume bien notre état d’esprit, commun aux deux répertoires : « garder une liberté d’improvisation autour d’un matériel de composition relativement précis ».

Clin d’œil à Yves Rousseau Septet & « Fragments »

Clin d’œil à Yves Rousseau Septet & « Fragments »

Pour son nouvel album, « Fragments », le contrebassiste Yves Rousseau réunit autour de lui un groupe transgénérationnel de musiciens talentueux. Ancrée dans les souvenirs de son écoute des groupes pop rock entre 1976 et 1979, la musique laisse une grande place aux solistes. L’écriture inventive et exaltante du leader inspire aux instrumentistes des improvisations décapantes.

lire plus
David Linx signe « Skin in The Game »

David Linx signe « Skin in The Game »

Avec « Skin In The Game », le chanteur, auteur, compositeur et producteur David Linx signe un album à la fois énergique et sensible. Celui qui est devenu une référence en matière de jazz vocal, propose un opus poétique où il se met à nu. Autour de lui, il réunit une équipe de premier plan avec Gregory Privat au piano, Chris Jennings à la contrebasse, Arnaud Dolmen à la batterie et en invités, le guitariste Manu Codjia et le slameur Marlon Moore. Entre force et délicatesse, un opus à fleur de peau qui témoigne de ses convictions, de son implication dans le monde actuel et rend hommage à des figures qui lui sont chères. Au sommet de son art, David Linx performe plus que jamais au-dessus de la mêlée.

lire plus
Les nuages musicaux de « Rahona »

Les nuages musicaux de « Rahona »

Le quartet Rahona résulte de la rencontre de deux guitaristes, Joël Rabesolo et Julien Marga. En quartet, les deux musiciens proposent un album dont le titre emprunte son nom au groupe. « Rahona » cultive lyrisme et poésie. Sa musique emprunte au jazz et intègre des éléments de musique africaine, de rock et de musique contemporaine. De belles sensations musicales aux couleurs pastels et aux ambiances nuageuses.

lire plus
Share This