Réédition de l’album « Introducing Ruben Gonzalez »

Réédition de l’album « Introducing Ruben Gonzalez »

Célébration au piano cubain intemporel

Le pianiste cubain, Rubén González a enregistré son premier album solo à la Havane en 1996 à l’âge de 77 ans. En 1997, l’opus est publié sous le label World Circuit. Vingt ans après, « Introducing Rubén González » est réédité par le label pour le plus grand bonheur des amateurs de musique cubaine.

L’album de 1996 « Introducing Ruben Gonzalez », a été enregistré live en studio, en deux jours. L’album est sorti en 1997 sous le label World Circuit, en même temps que l’album « Buena Vista Social Club ». C’est en effet le producteur/guitariste Ry Cooder qui, après avoir entendu González sur ces sessions, l’invita à apparaître sur les enregistrements du « Buena Vista Social Club » la même année.

Entièrement remasterisé par Alex Wharton dans le célèbre studio Abbey Road à partir des bandes originales l’album « Introducing Ruben Gonzalez » (World Circuit/PIAS) est réédité le 16 juin 2017 en CD-Livre et en vinyle 180g. Deux morceaux peuvent être écoutés pour la première fois en version longue, et on y trouve aussi Descarga Ruben Y Cachaito, un morceau inédit de Rubén González avec Cachaito Lopez.

Au moment de l’enregistrement d’origine le pianiste n’avait pas joué depuis plus de dix ans et ne possédait pas de piano. Son implication et son plaisir de jouer transparaissent à travers ces enregistrements porteurs d’une forte intensité émotionnelle. Le succès des deux albums a permis au pianiste de reprendre une carrière qui a continué ensuite jusqu’à son décès en 2003, après qu’il ait tourné dans le monde entier et se soit révélé être l’une des légendes intemporelles de la musique cubaine.

Bien que Rubén González ait continué à enregistrer plusieurs disques après cet album et avant son décès en 2003, c’est sans nul doute « Introducing Ruben Gonzalez » gravé dans les studios Egrem en 1996 qui a consacré le pianiste. En effet Rubén González a été un pianiste pionnier et figure à ce titre aujourd’hui dans l’histoire de la musique cubaine parmi les instrumentistes les plus influents du style. Il a développé une technique lyrique percussive qui a influencé la génération suivante de pianistes cubains, comme Eddie Palmieri et de nombreuses autres pianistes de salsa et de latin jazz.

« Introducing Ruben Gonzalez ». Un album aux orchestrations riches et soignées où alternent ambiances exubérantes et doux espaces d’intimité pianistique. Syncopes et mélodies servent des interprétations techniques d’une fluidité sans pareille.

Sur l’album, le grand pianiste Rubén González est entouré de Cachaito Lopez (basse), Amadito Valdés (timbales,) Roberto Garcia (bongos, guiro, cowbell), Carlito Gonzalez (congas), Manuel « El Guajiro » Mirabal (trompette), Alberto « Virgilio » Valdés (maracas), Carlos Puisseaux (guiro), Juan de Marcos González (voix), Manuel « Puntillita » Licea (voix), Antonio « Maceo » Rodriguez (voix) et Richard Egues (flute sur Tres Lindas Cubanas).

L’album débute avec un cha cha cha, La Engañadora, titre emblématique de celui qui a créé le chachacha Enrique Jorrin avec qui Rubén González a joué. Le trompettiste Manuel Mirabal ouvre la plage pour laisser la parole au  pianiste. Sur Cumbanchero, soutenu par le rythme des claves, Rubén González déploie toute sa dextérité et se joue du tempo.

Sur Tres Lindas Cubanas, Rubén González met son talent avec élégance au service de la musique classique cubaine. On note aussi combien le pianiste excelle en finesse sur les thèmes plus sophistiqués que sont les boléros Melodia Del Rio, Siboney et Como Siento Yo.

On se laisser transporter avec bonheur par le rythme enivrant de la guaracha Mandinga qui se réfère aux origines de la musique cubaine dont le pianiste s’est abreuvé. Place ensuite à la salsa cubaine avec Tumbao, une jam où le pianiste improvise sur la ligne de basse de Cachaito Lopez soutenu par les timbales d’Amadito Valdés.

Avec le dernier titre inédit, Descarga Ruben Y Cachaito, on se retrempe dans cette même ambiance endiablée de la descarga cubaine.

On se réjouit de cette réédition anniversaire de l’album « Introducing Ruben Gonzalez » (World Circuit/PIAS) qui consacre l’héritage de ce géant de la musique cubaine qu’est le pianiste Rubén González.

Leïla Olivesi signe « Astral »

Leïla Olivesi signe « Astral »

Avec « Astral », la pianiste et compositrice Leïla Olivesi signe son sixième album. Entourée des meilleurs musiciens de sa génération, elle propose un jazz acoustique, lumineux et poétique. Entre tradition et modernité, cet opus regarde vers les étoiles et projette la musique loin de la gravité terrestre.

lire plus
Jazz à Vienne 2023 – Affiche & Premiers noms

Jazz à Vienne 2023 – Affiche & Premiers noms

Le 16 novembre 2022, les organisateurs du Festival « Jazz à Vienne » ont dévoilé l’affiche de l’édition 2023 proposée par la dessinatrice Pénélope Bagieu. Ils ont aussi annoncé la Création Jeune Public qui se déroulera les 26 et 27 juin 2023 avec Marion Rampal. En attendant le 16 mars 2023, date d’annonce officielle de la programmation de « Jazz à Vienne 2023 », les concerts de cinq soirées sont déjà annoncés. De sérieuses promesses de réjouissances musicales en perspective !

lire plus
D. Linx, G. de Chassy et M. Pastorino – « On Shoulders We Stand »

D. Linx, G. de Chassy et M. Pastorino – « On Shoulders We Stand »

Sur l’album « On Shoulders We Stand », le chanteur David Linx, le pianiste Guillaume de Chassy et le clarinettiste Matteo Pastorino proposent un voyage musical entre jazz et classique. Guillaume de Chassy a retranscrit des thèmes de pièces classiques sur lesquelles David Linx a écrit des paroles. Un album enchanteur où poésie, sobriété et raffinement s’entrelacent avec bonheur. Une réussite absolue !

lire plus
Share This