Omer Klein Trio sort « Radio Mediteran »

Omer Klein Trio sort « Radio Mediteran »

Ode élégante aux musiques méditerranéennes

Omer Klein Trio présente « Radio Mediteran », une création inspirée par les cultures des peuples de la Méditerranée. Une alliance musicale réussie entre tradition et modernité du jazz. Cet hommage met l’accent sur les points communs qu’ont toutes les musiques méditerranéennes. Comme un symbole audacieux des ententes possibles, dans les arts … et pourquoi pas au-delà ?

Après cinq années de travail et deux albums, « Fearless Friday » (2015) et « Sleepwalkers » (2017), le trio lauréat de l’ECHO Jazz Award 2018 a enregistré « Radio Mediteran » à sortir le 03 mars 2019 chez Warner.

« Radio Mediteran » résonne comme un chant d’amour original et porteur de joie propulsé par trois musiciens qui ont grandi sur la côte israélienne et pour qui la Mer Méditerranée a constitué le décor de fond de leur jeunesse. Le trio constitué du pianiste Omer Klein, du bassiste Haggai Cohen-Milo  et du batteur Amir Bresler a conçu un album dédié tout entier à la Mer Méditerranée et aux styles musicaux riches et variés qui coexistent dans cette région.

« Radio Mediteran »

Omer Klein s’est passionné pour la Méditerranée, a étudié son histoire, s’est plongé dans son passé, a exploré ses ramifications culturelles et a approfondi la musique de cette région. Il s’est imprégné de toutes les substances constitutives de ces mondes si différents et pourtant si proches.

“Petit à petit, la Méditerranée m’est apparue comme un continent secret, une zone culturelle dont les pays partagent plus de choses qu’ils ne l’imaginent.” Omer Klein

couverture de l'album Radio Mediteran par le Omer Klein TrioLe pianiste a donc élaboré neuf compositions originales qui constituent le répertoire de « Radio Mediteran ». Certes il est inspiré par les sonorités de la Tunisie, de la Bulgarie, de la Turquie, du Moyen-Orient, de la Libye, du Maroc et d’autres pays Méditerranéens mais il ne s’agit en rien de musique folklorique. En effet, les titres réunissent de manière originale des sonorités évocatrices de paysages sonores d’ici ou d’ailleurs en Méditerranée mais chaque morceau crée un univers unique différent du précédent et du suivant mais tous unis pas des points communs.

Piano, basse et batterie côtoient les synthétiseurs qui ajoutent quelques touches électriques aux sonorités acoustiques et ainsi en écoutant les neuf pistes de l’album on se promène dans les différentes ambiances d’un jazz moderne imprégné d’influences balkaniques ou parcouru d’échos issus du folklore arabe avec quelques clins d’oeil un peu pop.

Voyage trans-mediteran

L’album ouvre avec Our Sea qui porte en lui l’essence même du projet. Une mélodie gorgée de sonorités moyen-orientales construite sur un léger motif en boucle. Jouée au piano d’une manière syncopée elle est accompagnée d’une rythmique groovy. Les synthés analogiques contribuent au crescendo final du morceau.

Basé sur un chant traditionnel libyen, Tripoli combine les contre-chants des synthés avec la simple mélodie du piano. Chanson euphorisante inspirée par les cadences rythmiques libyennes.

Sur Radio Mediteran on se laisse entraîner dans une musique ensoleillée évocatrice du folklore arabe. Après le chorus fulminant piano/synthé le court solo de contrebasse apporte une respiration et calme le jeu avant que le trio ne se retrouve dans une jubilation collective qui propulse très haut la musique.

Sofia Baby résonne comme un blues modal bulgare pris sur un tempo de ballade. Le piano acoustique est rejoint par le synthé qui apporte une connotation pop au morceau. Desert Trip évoque ensuite une méditation lumineuse. Accompagné par les percussions, le piano cisèle ses phrases tantôt chatoyantes tantôt rayonnantes. Un bain de jouvence dans l’univers de la Méditerranée.

Inspiré par la grande chanteuse turque Selda Bagcan, Protest permet de saisir les points communs qui existent entre les motifs musicaux des différentes communautés qui jouxtent le bassin méditerranéen. La rythmique enflammée soutient les envolées lyriques du piano enflammé et audacieux.

Aux dires du leader, même si sa musique - malgré la présence du titre Protest - n’est pas ouvertement engagée, « Radio Mediteran » contient un sous-texte politique.“Je voudrais faire comprendre qu’il existe davantage de choses qui nous relient que de choses qui nous séparent. C’est mon message politique. Notre histoire démontre que les multiples cultures méditerranéennes nous ont influencé de façon positive et nous ont enrichis ».

Sur Arak, le jeu enivrant du piano dialogue avec la contrebasse et incite entrer dans une danse qui évoque une douce joie de vivre. Dès les premières notes de piano sur Solois on perçoit dans le jeu du soliste une exaltation qui pousse le trio jusqu’à la transe.

Les deux mouvements de Last Day of School permettent de saisir deux versants de l’expression du trio. Le premier phosphore de vitalité et met en exergue le jeu créatif du piano alors qu’ensuite le piano effleure la musique et joue sur un temps suspendu par une contrebasse et des cymbales caressées. Le contraste est saisissant et vient l’envie de se retremper dans Our Sea et de se laisser porter par ses eaux vivifiantes.

En trio, le pianiste Omer Klein entame dès avril 2019 une grande tournée en Allemagne où il est installé. Pour l’heure, deux concerts se profilent en France. Pour apprécier en concert les couleurs de la musique élégante et très actuelle du Omer Klein Trio, RV le 27 mai 2019 à 21h au Studio de l’Ermitage à Paris et le 28 mai 2019 à 20h30 Salle Nougaro à ToulouseICI pour tout savoir sur les dates de concert du groupe.

Echo#3-Jazz à Vienne 2019

Echo#3-Jazz à Vienne 2019

Echo#3-Jazz à Vienne 2019 propose un retour sur la soirée du 10 juillet 2019 sur la scène du Théâtre Antique du festival Jazz à Vienne. Loin des formats habituels, « Bagatelles Marathon » a  permis au public de découvrir la conception que son créateur John Zorn a du jazz. L’occasion de pénétrer dans un univers musical ouvert sur de nombreux idiomes sans discrimination de genres. Une proposition hors norme, un évènement d’exception.

lire plus
Echo#2-Jazz à Vienne 2019

Echo#2-Jazz à Vienne 2019

Echo#2-Jazz à Vienne 2019 revient sur les musiques écoutées le 09 juillet 2019 au festival Jazz à Vienne. Cette soirée propose deux sets aux styles contrastés. Après avoir réservé un bon accueil à la musique innovante de « Ghosts Songs » proposée par Paul Jarret & Jim Black, le public a ovationné avec chaleur le set de Diana Krall venue en trio avec Joe Lovano en invité spécial.

lire plus
Echo#1-Jazz à Vienne 2019

Echo#1-Jazz à Vienne 2019

Dans cet Echo#1-Jazz à Vienne 2019, Cuba est à l’honneur. La soirée  du 08 juillet 2019 de Jazz à Vienne avec Omar Sosa et Yilian Canizares puis Chucho Valdès Quintet a tenu toutes ses promesses. Le public est reparti comblé par cette soirée qui a fait alterner avec bonheur, poésie et nostalgie avec flamboyance et polyrythmie.

lire plus
Share This