Minino Garay en résidence à l’AmphiJazz de Lyon

Minino Garay en résidence à l’AmphiJazz de Lyon

Rythmes de la vie et chaleur des mélodies

Du 09 au 11 novembre 2017, l’AmphiJazz de l’Opéra de Lyon accueille Minino Garay en résidence. L’inclassable maître des percussions propose trois reflets de son univers musical multiforme. Soirées festives en perspective.

Installé à Paris depuis plus de 25 ans, l’Argentin inclassable et éclectique Gabriel « Minino » Garay se joue des catégories. Si Minino Garay a imposé sa stature de maître des percussions latines il n’en demeure pas moins qu’il n’est pas seulement percussionniste mais aussi batteur, chanteur, compositeur et un leader énergique.

Artiste à la personnalité inclassable et riche, il propose non pas une musique mais sa musique et peut-être devrait-on dire, ses musiques. Il s’agit d’une joyeuse fusion entre les rythmes sud-américains, les musiques d’Afrique noire et du Maghreb, le jazz et le rock. Assister à un concert de Minino Garay sur scène ne s’oublie pas. Il faut le voir frapper peaux et cymbales, crier ou murmurer, rire et chanter, se lever et déambuler sur scène, haranguer la foule, tout cela bien sûr sans perdre le rythme bien sûr… !!!

Du 09 au 11 décembre 2017, Minino Garay en résidence à l’AmphiJazz de l’Opéra de Lyon présente trois projets. Du duo au sextet en passant par le quintet. Promesses de découvertes, de dépaysement et de festivités. Capable d’incorporer les rythmes latins au jazz, ce Français d’adoption a fait des percussions et de la composition musicale son chemin de vie et il a plus d’une corde à son arc. Trois soirées, trois formations, trois esthétiques.

Minino Garay et Baptiste Trotignon

Minino Garay & Baptiste Trotignon © Remi Angeli

Le jeudi 09 novembre 2017 à 20h30, place au duo « Chimichurri » qui réunit Minino Garay aux percussions et Baptiste Trotignon au piano. Le duo porte le nom de l’album « Chimichurri » (OKeh/Sony) sorti le 23 septembre 2016.

Depuis une tournée en Argentine en 2011, les deux musiciens font la route ensemble et se donnent à voir sur scène comme deux larrons en foire. Une formation minimale et une instrumentation acoustique, piano/percussions. Les deux artistes se nourrissent l’un et l’autre de leurs expériences et racontent de manière festive et poétique leur histoire musicale et leur culture.

Un répertoire très large qui va de la chanson au jazz, de leurs compositions personnelles au tango argentin. De belles mélodies qui croisent les rythmes d’Amérique du Sud.

Le vendredi 10 novembre 2017 à 20h30, le leader convoque un quintet sur scène, le quintet « Vamos » avec lui-même à la batterie, Stéphane Edouard aux percussions, Manu Codjia aux guitares, Alfio Origlio et Malcom Braff aux claviers.

Ce projet porte le nom de son sixième album, « Vamos » (Alejandro Rumolino Créations, Viavox Production/L’autre distribution) sorti en 2015. Aux côtés du percussionniste, on retrouve deux des musiciens de l’album, Manu Codjia et Malcolm Braff. 

Du tango au jazz, un tourbillon de de mélodies solaires et de rythmes. Du jazz du monde, éclectique, électrique et énergique.

La dernière soirée de la résidence de Minino Garay rend hommage au cuarteto, la musique de Córdoba. En effet, le samedi 11 novembre 2017 à 20h30, place au sextet « Asado ». Aux percussions et au chant, Minino Garay entouré de Cristian Guilbert à la basse, Pajaro Canzani à la guitare et au chant, Christophe Lampidecchia à l’accordéon, Cirilo Fernandez au piano et Lukmil Perez à la batterie.

Dans ce projet qui porte le nom de son 5e album,  » Asado » sorti en octobre 2013, le percussionniste célèbre le folklore de son pays, l’Argentine, et surtout celui de sa ville natale, Córdoba. Au programme, tunga-tunga bien sûr mais aussi cumbia et bien d’autres rythmes plus entraînants les uns que les autres.

La voix puissante de Minino et son énergie annoncent un festin, non pas de viandes grillées en référence au titre de l’album, mais de battements frénétiques et de groove incandescent voire frénétique.

Le géant de Cordoba promet une soirée chaleureuse, chantante et festive. De la musique à vivre, à danser et à partager !

David Bressat signe « Constellation »

David Bressat signe « Constellation »

Avec « Constellation », le pianiste et compositeur David Bressat signe son troisième album live. Enregistré en février 2022 dans six clubs emblématiques, entre région Auvergne-Rhône-Alpes et région Bourgogne-Franche-Comté, l’opus présente neuf compositions originales. Une musique colorée, un album énergique et vivifiant !

lire plus
Leïla Olivesi signe « Astral »

Leïla Olivesi signe « Astral »

Avec « Astral », la pianiste et compositrice Leïla Olivesi signe son sixième album. Entourée des meilleurs musiciens de sa génération, elle propose un jazz acoustique, lumineux et poétique. Entre tradition et modernité, cet opus regarde vers les étoiles et projette la musique loin de la gravité terrestre.

lire plus
Jazz à Vienne 2023 – Affiche & Premiers noms

Jazz à Vienne 2023 – Affiche & Premiers noms

Le 16 novembre 2022, les organisateurs du Festival « Jazz à Vienne » ont dévoilé l’affiche de l’édition 2023 proposée par la dessinatrice Pénélope Bagieu. Ils ont aussi annoncé la Création Jeune Public qui se déroulera les 26 et 27 juin 2023 avec Marion Rampal. En attendant le 16 mars 2023, date d’annonce officielle de la programmation de « Jazz à Vienne 2023 », les concerts de cinq soirées sont déjà annoncés. De sérieuses promesses de réjouissances musicales en perspective !

lire plus
Share This