« Masqualero », album mythique réédité chez Odin

« Masqualero », album mythique réédité chez Odin

Une seconde jeunesse  pour « Masqualero »

« Masqualero » est le premier album du groupe éponyme. Il s’agit d’un enregistrement sorti en 1983 qui compte dans l’histoire du jazz norvégien. Récompensé par le Grammy national du meilleur album à sa sortie. Le label Odin réédite le 24 février cet opus historique et lui donne une seconde jeunesse.

Le groupe « Masqualero » s’est imposé comme l’un des plus grands représentant du jazz Norvégien des années 80, rassemblant deux générations de musiciens.

D’un côté le duo rythmique composé du bassiste Arild Andersen né en 1945 et de batteur Jon Christensen né en 1943 et qui a travaillé avec Karin Krog et Jan Garbarek. De l’autre côté, le saxophoniste Tore Brunborg et le trompettiste Nils Petter Molvaer né en 1960 puis Jon Balke, déjà pianiste du premier quartet de Arild Andersen en 1974 et 1976. Après avoir écoutés le saxophoniste et le trompettiste dans un club d’oslo, Arild Andersen décide les inclure dans ce qui allait devenir « The Arild Andersen/Jon Christensen quintet ».

En route pour leur tout premier concert à Konsberg, les musiciens écoutent un enregistrement du concert de Miles Davis en 1969 à Juan les Pins et craquent en quelque sorte pour Masqualero, la composition de Wayne Shorte. Dansla foulée, ils décident d’interpréter le morceau dans le concert du soir et… la suite appartient à l’histoire du jazz.

L’album éponyme est ensuite enregistré en trois jours, deux jours de studio et un jour de mixage avec Jan Erik Kongshaug au Talent Studio, un peu sur le mode de fonctionnement du label ECM. La première édition de l’album « Masqualero » compte huit compositions originales et bien sûr la fameuse reprise du thème de Wayne Shorter. Le CD de 1996 inclut un morceau supplémentaire issu de la même session d’enregistrement et quatre autres enregistrés en 1985 au Rainbow Studio. La réédition propose 14 titres et le répertoire ouvre avec le fameux titre qui donne son titre à l’album.

La musique de « Masqualero » est assez représentative du son nordique de l’époque. Les compositions sont à la fois aériennes, énergiques et particulièrement mélodiques. leurs structures très précises permettent aux soufflants Nils Petter Molvaer et à Tore Brunborg à fond sur un son de piano électrique plutôt chaleureux et des rythmes plus typiquement rock. Sur certains morceaux on perçoit même l’influence de la période électrique de Miles Davis. Sur d’autres morceaux, que l’on peut qualifier de plus accessibles, on baigne dans une atmosphère plus relaxée assez proche de la fusion des années 80.

Par la suite, le groupe va enregistrer 3 albums pour ECM records et aujourd’hui encore Arild Andersen et Jon Christensen sont des artistes essentiels du catalogue du label allemand.

C’est avec un grand intérêt que l’on accueille la réédition de l’album « Masquelero » qui va permettre à la nouvelle génération de redécouvrir ce groupe mythique et cette musique qui a baigné une époque bénie pour le jazz.

Remastérisé au Rainbow Studio par Arild Andersen lui-même et Jan Erik Kongshaug, celui-là même qui était présent lors de l’enregistrement  original, l’album participe au renouveau du Label Odin qui a été très actif de 1981 à 1983. Ce retour sur le devant de la scène du label norvégien laisse espérer la réédition de quelques autres albums qui ont marqué l’histoire du jazz. on espère par ailleurs que ce sera aussi l’occasion de découvrir de nouvelles pépites typiquement scandinaves.

On se régale avec l’écoute du thème Remembrance, une composition de Nils Petter Molvaer figurant sur la nouvelle réédition de l’album « Masqualero » sous le label Odin.

David Bressat signe « Constellation »

David Bressat signe « Constellation »

Avec « Constellation », le pianiste et compositeur David Bressat signe son troisième album live. Enregistré en février 2022 dans six clubs emblématiques, entre région Auvergne-Rhône-Alpes et région Bourgogne-Franche-Comté, l’opus présente neuf compositions originales. Une musique colorée, un album énergique et vivifiant !

lire plus
Leïla Olivesi signe « Astral »

Leïla Olivesi signe « Astral »

Avec « Astral », la pianiste et compositrice Leïla Olivesi signe son sixième album. Entourée des meilleurs musiciens de sa génération, elle propose un jazz acoustique, lumineux et poétique. Entre tradition et modernité, cet opus regarde vers les étoiles et projette la musique loin de la gravité terrestre.

lire plus
Jazz à Vienne 2023 – Affiche & Premiers noms

Jazz à Vienne 2023 – Affiche & Premiers noms

Le 16 novembre 2022, les organisateurs du Festival « Jazz à Vienne » ont dévoilé l’affiche de l’édition 2023 proposée par la dessinatrice Pénélope Bagieu. Ils ont aussi annoncé la Création Jeune Public qui se déroulera les 26 et 27 juin 2023 avec Marion Rampal. En attendant le 16 mars 2023, date d’annonce officielle de la programmation de « Jazz à Vienne 2023 », les concerts de cinq soirées sont déjà annoncés. De sérieuses promesses de réjouissances musicales en perspective !

lire plus
Share This