Wadada Leo Smith explore l’univers de Monk

Lumineuse et chaleureuse méditation

« Solo : Reflections and Meditations on Monk » sorti par le trompettiste Wadada Leo Smith le 20 octobre 2017 chez TUM Records compte parmi les albums essentiels de 2017.

A 76 ans, ce penseur musical qu’est Wadada Leo Smith associe encore une intense activité discographique et scénique. En cinquante ans de carrière il a expérimenté toutes les formations possibles, du solo au grand orchestre. Son dernier album solo est publié en même temps que « Najwa » où il se produit en octet avec quatre guitares et  une section rythmique, basse, batterie, percussions.

Couverture de l'album "Solo Reflections and Meditations on Monk" du trompettiste Wadada Leo SmithD’après le trompettiste, Monk constitue son influence principale, celle qui l’a conduit à être musicien. Wadada Leo Smith estime que l’essence de Monk se situe dans ses enregistrements en solo et il lui rend hommage  sur le même mode. Quoi de plus logique !

« Solo : Reflections and Meditations on Monk » (TUM Records), huit plages où Wadada Leo Smith embouche la trompette a capella. Ce parti pris osé et rare se solde par une réussite absolue.

Libéré des contraintes imposées par la collaboration avec d’autres interprètes, le trompettiste questionne les limites entre l’interprète et le compositeur et parvient à convaincre du bien fondé de sa démarche.

Toujours avant-gardiste, le trompettiste Wadada Leo Smith puise son inspiration aux sources de la tradition. De sa sonorité claire et ronde, chaleureuse et captivante émerge une musique empreinte de silence et de rêverie. Des phrases elliptiques poignantes, des circonvolutions éthérées, quelques bouffées expressives qui surgissent comme pour questionner plus avant la méditation du trompettiste sur la musique de Monk.

Parmi l’ensemble des nombreuses compositions de Monk, Wadada Leo Smith retient quatre standards du pianiste compositeur. Il en conserve les contours mélodiques qu’il caresse avec subtilité et laisse deviner les structures harmoniques. Seul avec sa trompette bouchée ou ouverte, il interprète Ruby, My Dear, Reflections, Crepuscule with Nellie, Monk, the Composer in Sepia - A Second Vision et ´Round Midnight.

En ouverture, Ruby, My Dear restitue une douce tranquillité. Reflections sonne dans un registre plus mélancolique et plus complexe. Round Midnight est sans aucun doute un des standards le plus interprété par les musiciens de jazz. L’interprétation de Wadada Leo Smith pare le thème de mystère et de silence. Le trompettiste dilate l’espace et suspend le temps presqu’à l’infini. La version de Crepuscule with Nellie est porteuse d’ondes lumineuses imprégnées de grâce et d’amour.

Les thèmes signés du trompettiste alternent avec les œuvres de Monk. On ignore si les de compositions du trompettiste sont écrites ou de pures improvisation, à moins que les deux ne s’entremêlent. Le mystère demeure à ce propos.

Adagio: Monkishness - A Cinematic Vision of Monk Playing Solo Piano s’inspire des ballades de Monk. La pensée du trompettiste se teinte de mystère sur Monk and Bud Powell at Shea Stadium -A Mystery.

Monk and His Five Point Ring at the Five Spot Café puise son inspiration dans le documentaire où l’on voit Monk quitter son piano et y revenir, ce que le trompettiste simule par un motif réitératif qu’il souffle en bouffées expressives comme des interrogations sans réponses.

On est sensible au discours empreint de silence et de mystère que propose Wadada Leo Smith. Il renouvelle ainsi le propos de l’improvisation. Libre et élaboré, le chant du trompettiste surprend par sa simplicité et sa chaleur. Art subtil de création réalisé par un artiste qui maîtrise les codes stylistique et technique sans abuser d’effets. Cet album solo constitue une performance et une belle surprise qui emprunte une voie originale et engage une réflexion profonde et respectueuse sur la musique de Monk.

Echo#6-Jazz à Vienne 2018

Echo#6-Jazz à Vienne 2018

Après la 38ème édition de Jazz à Vienne 2018, les organisateurs dressent un bilan positif. Fréquentation augmentée, créations musicales, ouverture du jazz vers les musiques métissées. Le public ne s’est pas trompé. Les scènes de Cybèle se sont imposées comme le lieu où le jazz se distancie des audiences et dévoile sa diversité.

Echo#5-Jazz à Vienne 2018

Echo#5-Jazz à Vienne 2018

Le 08 juillet 2018 le Théâtre Antique de Vienne accueille les univers contrastés de deux stars de la musique brésilienne, Hermeto Pascoal et Gilberto Gil. Tel un alchimiste inventif et malicieux, le premier déclenche l’enthousiasme du public. Maître de cérémonie d’un show aux accents africains, le second reçoit une ovation chaleureuse.

Echo#4-Nuits de Fourvière 2018

Echo#4-Nuits de Fourvière 2018

L’affiche du 06 juillet 2018 des Nuits de Fourvière est prometteuse. Le chanteur brésilien Seu Jorge accompagné par 26 musiciens de l’orchestre de l’Opéra de Lyon propose une reprise orchestrée de son spectacle « The Life Aquatic ». En ouverture de la soirée la venue d’un jeune prodige de la guitare, Antoine Boyer. Musicalité de bout en bout !

Share This