Le pianiste Christophe Imbs présente « For Your Own Good! »

Entre énergie brute et délicate lumière.

Paru le 02 novembre 2018, l’album « For Your Own Good! » présente la musique du nouveau trio de Christophe Imbs. Autour du pianiste, la batteuse Anne Paceo et le contrebassiste Matteo Bortone. Entre énergie brute et lumière délicate, la musique dispense des climats percutants et sensibles.

Sorti le 02 novembre 2018, l’album « For Your Own Good! » (Label OH!/Inouïe Distribution) formate de nouvelle manière l’esthétique du trio jazz piano-contrebasse-batterie. En effet,la musique du trio Imbs-Bortone-Paceo se positionne aux croisements de plusieurs univers musicaux. Si elle foule les territoires du jazz elle fait aussi des incursions dans des univers où se rencontrent l’énergie du rock et l’efficacité de la pop.

Le trio Imbs-Bortone-Paceo

Le pianiste-compositeur de jazz, post-jazz, et de musiques improvisées et expérimentales Christophe Imbs utilise le piano acoustique mêlé à différents effets électroniques. Il est engagé dans des projets aux contextes artistiques variés. S’il est investi dans le jazz, il a aussi créé des projets musicaux liés au texte et à la poésie.

Il est l’un des membres fondateurs du Collectif OH!, musicien actif de plusieurs projets de ce collectif et a déjà avant « For Your Own Good! » enregistré sur le label OH!, label indépendant de musiques créatives d’aujourd’hui.

On connait les intérêts de la batteuse Anne Paceo vis à vis d’autres ailleurs musicaux et ses albums où elle intègre des univers différents (« Circles ») et les souvenirs ramenés de ses voyages (« Yôkaï  » et » Fables of Shwedagon »). On a repéré la vision musicale contrastée dont fait preuve le contrebassiste Matteo Bortone avec son trio italien sur son album « ClarOscuro » (CamJazz).couverture de l'album "For Your Own Good! de Christophe Imbs

Après des rencontres entre le pianiste et la batteuse en 2013 et entre cette dernière et le contrebassiste en 2005, nait entre les trois protagonistes l’envie d’aller plus loin. Ainsi nait le trio Imbs-Bortone-Paceo.

Sur des compositions proposées par le pianiste, le trio travaille entre 2014 et 2016 à l’élaboration d’un répertoire et construit son identité musicale au fil des mois.

Après l’entrée en studio, dix pistes sont enregistrées et mixées au Studio Downtown de Strasbourg par Hugo Barré puis masterisées au Studio Lakanal par Pierre Vandewaeter Le 02 novembre 2018, les voilà devenues, pour le bien de tous les amateurs de jazz ouvert et innovant, l’album « For Your Own Good! ».

La musique percutante et sensible de « For Your Own Good! »

L’album présente dix morceaux dont neuf compositions originales de Christophe Imbs et Soul Eyes de Mal Waldron.

La musique hybride du trio propose des espaces musicaux dont les contrastes saisissants surprennent et séduisent à la fois. L’album fait se télescoper des ambiances tendues et saturées d’énergie avec des espaces musicaux poétiques et suspendus. Sonorités électriques exacerbées du piano, salves pulsatiles de la batterie et son puissant de la contrebasse s’opposent au toucher subtil du piano acoustique, aux perles boisées et rondes de la contrebasse et aux rythmiques déstructurées doublées de délicates caresses sur les cymbales.

Versus brut et percutant

Pour le bien du jazz et celui des de ses amateurs, « For Your Own Good! » en prend à son aise avec les codes.

On vibre à la pulsation rock de Foryourowngood! qui ouvre l’album avec les échos d’un piano aux accents électroniques. On craque à l’écoute de l’entêtant Stabilo, de sa phrase répétitive dont le piano développe des variations sur une improvisation ascensionnelle.

On plonge dans les eaux agitées de Shark, composition singulière au tempo rock imprégné d’effets et de distorsions du piano. On se laisse captiver par Music by où la sonorité acoustique du piano est submergée par des éléments rythmiques déchaînés. La furie introductive de Tuesday se poursuit par un semblant d’accalmie qui débouche sur une atmosphère aux accents lyriques et pop.

Dans l’entre-deux

Si l’énergie sait se faire débordante sur l’album « For Your Own Good! », elle fait aussi choix de se laisser gagner sur une même plage par de tendres parenthèses.

Débutée comme une douce ballade évanescente où la contrebasse délivre un solo tout en délicatesse, Sveta densifie son propos que renforcent les vibrations des cymbales et le grondement des fûts de la batterie. Après le chant d’ouverture dépouillé de Memoriam le piano développe librement son expression qui s’électrifie portée par le magma percussif de la batterie et le grondement de la contrebasse avant de s’apaiser de nouveau.

Versus tendre et mélodique

Le trio excelle à faire naître apaisement et délicatesse sur les ballades.

La sérénité mélancolique de Parturition dispense une accalmie bienfaisante. On se prend ensuite à planer sur les ailes de la mélancolique mélodie développée sur le songeur et mystérieux Arp, évocateur d’une BO de film.

Le trio sublime Soul Eyes, la célèbre composition du pianiste américain Mal Waldron qui se trouve comme régénérée. Le piano parvient à transcender la mélodie par un toucher dont la suspension confine à la magie. Intimiste et romantique le climat gagne encore en profondeur par le jeu rond et précis de la contrebasse et les frémissements des balais sur les cymbales.

Les univers musicaux contrastés de « For Your Own Good! » captivent l’écoute. Avec maitrise le trio fait alterner des pulsations enrockées portées par les distorsions de sons réverbérés avec des climats sensibles flottant sur de douces lignes mélodiques apaisées.

 
Pour découvrir les musiques de « For Your Own Good! » RV les 14 et 15 décembre 2018 à Paris pour les concerts de sortie de l’album à La Gare avec Christophe Imbs (piano) et Anne Paceo (batterie). Pour l’occasion, Joan Eche-Puig tient la contrebasse.
Clin d’œil à Shijin

Clin d’œil à Shijin

Projet international, « Shijin » réunit le bassiste Laurent David, le saxophoniste Jacques Schwarz-Bart, le batteur Stéphane Galland et le pianiste Malcolm Braff, quatre solistes aux styles et personnalités musicales différentes. Construite sous le signe de la liberté, la musique du quartet concentre une énergie intense que de belles mélodies mettent en cohérence.

Adrien Chicot est de retour avec « City Walk »

Adrien Chicot est de retour avec « City Walk »

Après « All in » et « Playing in the Dark », Adrien Chicot est de retour avec « City Walk ». Fidèle à ses complices, le contrebassiste Sylvain Romano et le batteur Jean- Pierre Arnaud, le pianiste propose un album d’une fougue et d’une élégance rares. La musique moderne, fluide et rythmique évoque avec justesse les atmosphères urbaines.

Clin d’œil à Claudio Miotti et « CLAXXX »

Clin d’œil à Claudio Miotti et « CLAXXX »

Sur l’album « CLAXXX », le trio du guitariste Claudio Miotti présente une musique singulière. La guitare baryton du leader s’unit aux clarinettes lyriques de Matteo Pastorino et au solide groove de la batterie de Jean-Baptiste Pinet. Entre rock rageur et jazz nuageux la musique hésite et privilégie les contrastes.

Share This