Femi Kuti présente « One People One World »

Femi Kuti présente « One People One World »

Message de fraternité et musique flamboyante

Femi Kuti, fils de Fela Kuti, présente son dixième album. “One People One World” sort le 23 Février 2018. Le leader perpétue la tradition de l’Afrobeat et dispense un message d’espoir et de réconciliation mais son propos engage au combat. Un cri musical pour une Afrique unie et universelle.

Femi Kuti a enregistré “One People, One World” (Partisan/ Knitting Factory) en grande partie à Lagos au Nigeria avec son groupe Positive Force. Son fils Omorinmade Anikulapo - Kuti a contribué à de nombreuses chansons. En revenant aux racines africaines de la musique le leader trace plus profond encore le sillon de l’Afrobeat dont il enrichi la syntaxe.

En effet, aux élémeCouverture de l'album "One People One World de Femi Kutints essentiels de l’Afrobeat créé par Fela Kuti dans les années 70, musique traditionnelle du Niger, jazz et funk, Femi Kuti rajoute une pincée de reggae, des notes de highlife, un brin de soul, une touche de R & B, d’autres saveurs africaines et des effluves caribéennes et afro-américaines qui ajoutent de la profondeur et de la complexité aux arrangements mais surtout au-dessus de tout cela triomphe le son caractéristique de Femi Kuti.

C’est au Nigéria, dans les murs du Shrine, construit en souvenir de son père, qu’il fait vivre et évoluer sa musique en se confrontant toutes les semaines aux réactions de ses fans.

Porte-parole de l’UNICEF pour la défense des Droits des Enfants et défenseur de l’éducation comme arme contre la corruption et l’oppression, Femi Kuti demeure un leader reconnu qui inspire les Africains pour résister contre la corruption et le pouvoir de l’argent et aspirer ensemble à l’unité et à l’égalité pour tous.

“Quand vous regardez ce qui se passe en Afrique, en Europe et en Amérique, il est important de garder le rêve de l’unité en vie.” Femi Kuti

Femi Kuti

Femi Kuti© Optimus Dammy

One People, One World résonne comme un plaidoyer pour l’unité mondiale, avec un appel et une réponse entre la section de cuivres et la voix sincère de Femi Kuti. La guitare soukous ondulante d’Awomolo Opeyemi, la ligne de basse reggae d’Andrew Aghedo et la batterie crépitante d’Ayodele Alaba subliment ce titre.

L’album ouvre avec Africa Will be Great Again où la syncope issue de la Caraïbe et la mélodie venue d’Afrique font bon ménage. L’orgue déchirant du leader, les cuivres jubilants, la basse lancinante, la guitare entêtante stimulent la voix puissante qui s’élève pour dénoncer la corruption au-dessus du rythme obsédant des percussions qui mènent la danse

On aime le contraste entre Evil People qui transpire de l’énergie rutilante des cuivres et la « quasi » ballade The Way Our Lives Go teintée de R&B où le chœur des voix s’élève pour répondre à la prière formulée à voix douce par Femi Kuti en faveur de la paix.

Corruption Na Stealing émeut par sa rythmique obsédante déchirée par les riffs des cuivres, les pleurs de l’orgue et les chœurs qui reprennent le titre de la chanson en écho au chant désespéré du leader.

Sur Na Their Way Be That la mélodie du saxophone du leader s’élève d’abord au-dessus du riff de la guitare congolaise et des percussions avant que les cuivres n’entrainent le morceau dans une danse ondulante menée par la voix de Femi Kuti et les chœurs flottant sur le tempo lancinant jusqu’au retour de la lamentation du saxophone.

“One People One World” engage à la paix, la réconciliation et la fraternité sans pour autant abandonner la dimension combative du discours. Rutilante d’énergie la musique enivrante est portée par les riffs puissants des cuivres, la prière de l’orgue soul, les lignes hypnotiques de la guitare soukous, les chœurs puissants, la ligne de basse obsédante et surtout la voix du leader et celles de ses instruments aux mélodies incandescentes.

« Mères Océans » de Christophe Panzani

« Mères Océans » de Christophe Panzani

Christophe Panzani présente son nouveau projet, « Mères Océans ». Le saxophoniste présente une musique intime où alternent douceur et puissance, acoustique et électronique. Les émotions subtiles sont portées par des mélodies de rêve. Un poème musical intimé dédié à sa mère disparue.

lire plus
Jazz à Vienne 2024 – La programmation

Jazz à Vienne 2024 – La programmation

Pour sa 43ème édition, du 27 juin au 12 juillet 2024 avec une soirée supplémentaire le 16 juillet, le festival, Jazz à Vienne propose 16 jours de concerts. Le célèbre les 20 ans de la disparition de Claude Nougaro, avec « NewʼGaro », une création hommage, en collaboration avec d’autres festivals. Vingt-huit nationalités seront présentes avec un focus européen sur la Suisse et Stracho Temelkovski en artiste associé. Pour plus de la moitié des artistes le Théâtre Antique constituera une première. Une programmation ouverte à tous les publics… à découvrir avec gourmandise.

lire plus
Monty Alexander présente « D-Day »

Monty Alexander présente « D-Day »

Swing virtuose et éloquence sensible Le 06 juin 2024, le débarquement de Normandie et Monty Alexander célèbreront leurs 80 ans. Le pianiste dont le prénom Montgomery, est un hommage au fameux général libérateur, présente son nouvel album « D-Day ». Il propose un...

lire plus
Share This