Enrico Pieranunzi-Mads Vinding-Alex Riel sur « Yesterdays »

Enrico Pieranunzi-Mads Vinding-Alex Riel sur « Yesterdays »

Un lyrisme incandescent

Le 17 novembre 2017 le label Stunt Records sort « Yesterdays ». Un album live enregistré le 11 novembre 1997 avec le trio de Mads Vinding qui réunit Enrico Pieranunzi-Mads Vinding-Alex Riel sur la scène du Jazzhouse de Copenhague. Sept pistes d’un jazz éblouissant et virtuose.

Couverture de l'album "Yesterday" avec Enrico Pieranunzi-Mads Vinding-Alex Riel, album enregsitré live en 1997 au Copenhagen JazzhouseEn 1997, l’album « The Kingdom Where Nobody Dies » du trio de Mads Vinding est élu « meilleur album de jazz de l’année » au Danemark et figure dans le top 5 annuel du magazine américain Jazz Times. Vingt ans plus tard, le label Stunt Records donne une suite à cet album majeur de son catalogue avec la sortie de « Yesterdays » (Stunt Records/Una Volta Music), un enregistrement live du trio de Mads Vinding composé de Enrico Pieranunzi-Mads Vinding-Alex Riel.

C’est le contrebassiste Mads Vinding qui est à l’origine de ce trio Enrico Pieranunzi-Mads Vinding-Alex Riel. Il avait alors souhaité joué avec ses musiciens favoris, le pianiste Enrico Pieranunzi et le batteur Alex Riel. L’on apprécie aujourd’hui cette  collaboration musicale qui fait merveille et prodigue un jazz énergique et inventif.

« Yesterdays », sept pistes d’une musique généreuse pleine de vitalité, de dynamisme et d’incandescence. Virtuoses et performants les trois musiciens jouent avec générosité. Dans le respect de la tradition du jazz, le trio Enrico Pieranunzi-Mads Vinding-Alex Riel semble s’amuser à déconstruire les grands thèmes de jazz pour ensuite les reconstruire avec inspiration.

Depuis 1997, Enrico Pieranunzi est devenu un protagoniste incontournable et incontestable de la scène européenne et internationale du jazz. Si depuis il a enregistré plus de 80 albums, le disque « Yesterdays » donne à entendre son jeu déjà virtuose, expressif et très maîtrisé.

Très à l’écoute et hyper réactive, la paire rythmique constituée par le contrebassiste Mads Vinding et le batteur Alex Riel s’entend à merveille. Le son élastique et la riche expression musicale du contrebassiste s’allient à l’accompagnement alternativement féroce ou délicat du batteur. Leur accompagnement nuancé mais dynamique permet à Enrico Pieranunzi de s’octroyer toutes les libertés.

Sur My Funny Valentine, il prend d’abord ses distances avec la mélodie qu’il découpe et fragmente en vignettes interrogatives et contemplatives partagées avec le contrebassiste avant de revenir à la mélodie qu’il harmonise et entraîne ensuite sur un rythme effréné. Il colore Jitterbug Waltz de paillettes et la fait tourner avec force jusqu’à l’étourdissement. Il fait battre d’enthousiasme le cœur du thème My Foolish heart que l’on écoute comme enivré.

Avec une aisance sans pareille, Enrico Pieranunzi développe un style puissant. Son jeu fluide et pourtant fort étoffé libère une musique aérienne. La clarté de son articulation lui permet de faire coexister des lignes mélodiques expressives avec des séquences rythmiques percutantes. L’élégance du pianiste romain fait mouche sur les sept pistes. 

Outre l’indéniable talent des musiciens, il convient aussi de saluer celui de Bjarne Hansen, véritable magicien du son, qui après avoir enregistré le concert le 11 novembre 1997 au Jazzhouse de Copenhague a mixé et masterisé avec précision et sensibilité en avril 2017 cet enregistrement live intitulé « Yesterdays », en référence à la composition de Jerome Kern qui ouvre l’album.

« Quartier Latin, Jazz Club du Rhône »

« Quartier Latin, Jazz Club du Rhône »

Bonne nouvelle pour la région Auvergne-Rhône-Alpes que l’ouverture à Saint-Romain-en-Gal d’un nouveau club de jazz … le « »Quartier Latin, Jazz Club du Rhône », inauguré le lundi 04 février 2024 lors d’un hommage à Mario Stanchev. Porté par l’association « Jazz Club du Rhône » présidée par Jean-Paul Boutellier – Fondateur du Festival Jazz à Vienne, le projet est soutenu par le département du Rhône.

lire plus
Pierre de Bethmann quartet présente « Credo »

Pierre de Bethmann quartet présente « Credo »

En 2024, Pierre de Bethmann revient avec « Credo ». En quartet, le pianiste présente la musique à laquelle il croit. Avec un répertoire constitué exclusivement de nouvelles compositions, la musique groove de bout en bout, elle respire et restitue l’énergie du groupe. Un jazz intemporel inscrit dans le passé et ouvert sur l’avenir.

lire plus
« Vestido de amor » de Chico César

« Vestido de amor » de Chico César

Figure majeure de la scène musicale brésilienne actuelle, Chico César revient avec « Vestido de amor ». Chanteur, producteur et homme de scène, il célèbre l’amour, le métissage et tous les rythmes du monde, forro, reggae, calypso, rock. Sa musique en fusion délivre un message de paix, de fraternité, d’amour, d’espoir et aussi de lutte.

lire plus
Share This