Enrico Pieranunzi en résidence au Musée des Confluences

Hommage à Morricone et Fellini

En résonance à l’exposition « Lumière ! Le cinéma inventé » le Musée des Confluences reçoit le pianiste italien Enrico Pieranunzi en résidence. Dans ce cadre il rend hommage à Ennio Morricone et Federico Fellini. Deux concerts en trio et une masterclass.

Le pianiste Enrico Pieanunzi en résidence au Musée des Confluences de Lyon, photo de Matteo Gabrieli

Enrico Pieranunzi © Matteo Gabrieli

Le Musée des Confluences de Lyon propose tout au long de l’année des Spectacles « Vibrations du Monde » qui permettent de faire escale au croisement des œuvres traditionnelles et de la scène contemporaine, pour vibrer au rythme des créations et découvrir la richesse artistique d’un monde en mouvement. C’est dans ce cadre et en résonance à l’exposition « Lumière ! Le cinéma inventé » que le musée invite le pianiste de jazz italien Enrico Pieranunzi en résidence.

Dans le Grand Auditorium du Musée des Confluences, Enrico Pieranunzi va rendre hommage à Ennio Morricone et Federico Fellini, deux grands maîtres du cinéma italien, avec deux concerts en trio, les 30 novembre et 02 décembre 2017 à 20h30 et une masterclass le 01 décembre 2017 à 12h30.

Le trio Enrico Pieranunzi, André ceccarelli, Diego Imbert en résidence au Musée des Confluences de LyonPour l’occasion et la nouvelle est réjouissante, Enrico Pieranunzi vient en trio avec le batteur André Ceccarelli et le contrebassiste Diego Imbert avec lesquels il a enregistré le splendide « Ménage à trois » en 2015 autour de pièces de Bach, Liszt, Poulhenc, Milhaud, Schumann, Fauré, Debussy et Satie entre autres références musicales.

Le jeudi 30 novembre 2017 à 20h30, premier rendez-vous au Grand Auditorium du Musée des Confluences avec Enrico Pieranunzi Trio Play Morricone. Un concert hommage à Ennio Morricone, le compositeur aux 500 films.

La liste des possibles est longue parmi les nombreuses musiques écrites par Morricone mais le trio va sans doute interpréter les musiques de quelques-uns des films comme « Le Clan des Siciliens », « La cage aux folles », « The Meadow » ou encore « Cinema Paradiso ».

Pour se mettre en oreille on peut écouter une des plages de « Play Morricone 1 » (2001) ou « Play Morricone 2 » (2002), les deux albums enregistrés par Enrico Pieranunzi avec Marc Johnson (contrebasse) et Joey Baron (batterie). Les deux disques ont d’ailleurs été réunis et republiés en 2014 chez Cam Jazz sous le titre « Enrico Pieranunzi, Marc Johnson, Joey Baron Play Morricone 1 & 2 ».

Un deuxième rendez-vous musical est programmé le samedi 2 décembre 2017 à 20h30 dans le Grand Auditorium du Musée des Confluences, avec le concert Enrico Pieranunzi Trio Fellini jazz. Le pianiste italien rend hommage au cinéaste Federico Fellini.

Le répertoire promet une plongée dans l’univers des films de Fellini avec peut-être des musiques … de « La Dolce Vita », « La Cité des Femmes », « Amarcord », « La Strada » mais là encore le trio a le choix parmi les nombreuses musiques des films du grand réalisateur italien.

En amont du concert, on peut s’immerger dans l’univers de l’album Couverture de l'album du pianiste Enrico Pieranunzi publié en 2003 chez Cam Jazz« Fellini Jazz » enregistré par Enrico Pieranunzi en 2003 chez Cam Jazz. Onze splendides plages musicales où le pianiste est entouré par Kenny Wheeler (trompette), Chris Potter (saxophone), Charlie Haden (contrebasse) et Paul Motian (batterie). Un magnifique hommage à Rome, avec de fameux thèmes de Nino Rota comme I Vitelloni, Il Bidone, Le Notti Di Cabiria, … et aussi de splendides compositions de Pieranunzi comme Fellini’s Waltz qu’il a réenregistrée sur « The Music of Enrico Pieranunzi » avec le Brussels Jazz Orchestra et Bert Jorris (trompette et arrangeur).

Le vendredi 01 décembre 2017, dans le Grand Auditorium du Musée des Confluences à 12h30, Enrico Pieranunzi donne aussi une masterclass en entrée libre et sans réservation intitulée « A propos de deux maîtres ».

Lors de cet échange avec le public, le pianiste va évoquer les relations de sa musique avec celle d’Ennio Morricone, avec les films de Federico Fellini et le jazz. Une rencontre agrémentée du récit de ses expériences autour de ces deux grands maîtres. Un moment privilégié pour découvrir la relation que le pianiste entretient avec le cinéma et la musique.

Aux confluences du cinéma et du jazz, la résidence du pianiste Enrico Pieranunzi au Musée des Confluences en résonance avec l’exposition « Lumière ! Le cinéma inventé »

« Lean on Me », le nouvel album de Jose James

« Lean on Me », le nouvel album de Jose James

Le 28 septembre 2018, le chanteur Jose James sort « Lean on Me » chez Blue Note. Un album-hommage à un de ses héros, Bill Withers, Il reprend douze titres du grand soulman des années 70. Un opus fidèle à l’esprit des chansons de celui qu’il honore

Jacques Schwartz-Bart revient avec « Hazzan »

Jacques Schwartz-Bart revient avec « Hazzan »

Avec « Hazzan », le saxophoniste et compositeur Jacques Schwarz-Bart plonge dans la musique liturgique juive entouré d’un quartet impétueux. Les mélodies venues de la tradition croisent les rythmiques héritées de la diaspora africaine. Sur cet album lyrique et riche en couleurs, le saxophone élève une prière vigoureuse.

Samuel Blaser célèbre le blues sur « Early in the Mornin' »

Samuel Blaser célèbre le blues sur « Early in the Mornin' »

Avec son nouvel album « Early in the Mornin' » Samuel Blaser célèbre l’universalité du blues. Éléments fondamentaux du blues et du jazz, la mélodie et le rythme irriguent le disque. Un opus inspiré qui vibre d’une mélancolie habitée par une force vitale peu commune.

Share This