Clin d’œil à Fred Nardin & « Opening »

Clin d’œil à Fred Nardin & « Opening »

Swing volubile

Lauréat du Prix Django Rheinhardt 2016, le pianiste, compositeur et arrangeur Fred Nardin se lance dans l’aventure du trio piano-contrebasse-batterie. L’album « Opening » est annoncé pour le 15 septembre 2017.

Sideman très sollicité sur les scènes parisiennes, Fred Nardin est impliqué dans de nombreux projets. Il a aussi développé ses talents de compositeur et arrangeur au sein de la grande formation « The Amazing Keystone Big Band » co-créée en 2010 avec Bastien Ballaz, Jon Boutellier et David Enhco.

Le pianiste est aussi co-leader avec le saxophoniste Jon Boutellier d’un quartet avec lequel il a gravé l’album « Watt’s » (Gaya Music Production/Socadisc) sorti en 2016. On n’oublie pas non plus son association avec Maxime Fougère et Samuel Hubert au sein du Switch trio et l’album « At Home ! » (Ahead, Black & Blue/Socadisc) enregistré en 2015.

Sur « Opening »(Jazz Family/Socadisc) attendu pour le 15 septembre 2017, Fred Nardin fait le choix de se produire dans la très classique formule du trio piano/ contrebasse/ batterie.

Pour Fred Nardin l’album est l’occasion de se présenter au sein d’un nouveau trio où il retrouve son complice, le batteur Leon Parker avec lequel il joue sur scène depuis bientôt six ans. La contrebasse est quant à elle tenue par le new-yorkais Or Bareket. A l’écoute des dix plages de l’album on saisit une certaine complicité qui lie les trois musiciens.

Hormis I Mean You de Thelonious Monk et You’d be so nice to come home to de Cole Porter, tous deux arrangés par Fred Nardin, les huit autres titres sont des compositions originales du leader.

Soutenu par une solide rythmique le pianiste arpente son clavier sans répit et développe un discours lyrique en diable. Fred Nardin affectionne les tempi rapides voire même trépidants où il peut développer à l’envi ses talents d’improvisateur exubérant. Le jeu mélodique du batteur apporte une touche de sensibilité bienvenue. Le contrebassiste assume sa fonction sans faillir au sein du trio.

On a craqué pour les ruptures de rythme et le groove soutenu de Don’t forget the blues dont la richesse harmonique permet aux trois musiciens de croiser leurs propos. Les rythmes impairs de Travel to … laisse entrevoir des ailleurs prometteurs. On a apprécié la construction élaborée de Hope et l’écriture peaufinée et New Waltz mais hormis Lost in your eyes, les ballades et les climats introspectifs se font rares. On aurait volontiers goûté un peu plus d’équilibre dans le répertoire très démonstratif avec plus de titres qui permettent au pianiste de faire montre de la sensibilité qu’il manifeste pourtant volontiers en concert.

« Opening », tradition et modernité coexistent sur cet album énergique. Lyrique et volubile le pianiste possède les clefs du swing. Aucun doute, ce trentenaire au cursus brillant prouve qu’il possède les qualités requises pour exister dans la cour des grands.

 

Fred Nardin annonce une tournée en trio avec Rodney Green (batterie) et Or Bareket (contrebasse). Après deux dates à Paris au Ducs des Lombards les 13 et 14 octobre 2017, le trio de Fred Nardin est programmé à Lyon le 19 octobre 2017 à La Clef de Voûte et le 21 octobre 2017 au Crescent de Macon. Pour connaître les autres dates de la tournée d’octobre, un tour sur l‘agenda de Fred Nardin s’impose.
Echo#3-Jazz à Vienne 2019

Echo#3-Jazz à Vienne 2019

Echo#3-Jazz à Vienne 2019 propose un retour sur la soirée du 10 juillet 2019 sur la scène du Théâtre Antique du festival Jazz à Vienne. Loin des formats habituels, « Bagatelles Marathon » a  permis au public de découvrir la conception que son créateur John Zorn a du jazz. L’occasion de pénétrer dans un univers musical ouvert sur de nombreux idiomes sans discrimination de genres. Une proposition hors norme, un évènement d’exception.

lire plus
Echo#2-Jazz à Vienne 2019

Echo#2-Jazz à Vienne 2019

Echo#2-Jazz à Vienne 2019 revient sur les musiques écoutées le 09 juillet 2019 au festival Jazz à Vienne. Cette soirée propose deux sets aux styles contrastés. Après avoir réservé un bon accueil à la musique innovante de « Ghosts Songs » proposée par Paul Jarret & Jim Black, le public a ovationné avec chaleur le set de Diana Krall venue en trio avec Joe Lovano en invité spécial.

lire plus
Echo#1-Jazz à Vienne 2019

Echo#1-Jazz à Vienne 2019

Dans cet Echo#1-Jazz à Vienne 2019, Cuba est à l’honneur. La soirée  du 08 juillet 2019 de Jazz à Vienne avec Omar Sosa et Yilian Canizares puis Chucho Valdès Quintet a tenu toutes ses promesses. Le public est reparti comblé par cette soirée qui a fait alterner avec bonheur, poésie et nostalgie avec flamboyance et polyrythmie.

lire plus
Share This