« Chinese Butterfly », Chick Corea & Steve Gadd Band

« Chinese Butterfly », Chick Corea & Steve Gadd Band

L’alchimie magique entre funk et lyrisme

Attendu pour le 19 janvier 2018, « Chinese Butterfly » réunit deux légendes du jazz, le pianiste Chick Corea et le batteur Steve Gadd qui codirigent un band de choc. Deux albums, huit morceaux, six compositions du pianiste. Un jazz irrésistible au funk imparable, aux envolées lyriques et aux improvisations hispanisantes.

Le 19 novembre 2017 Chick Corea & Steve Gadd Band ont enflammé l’Auditorium-Orchestre National de Lyon avec un concert inoubliable. Après avoir apprécié la rythmique implacable, l’inventivité sans pareille des deux leaders, les climats hispanisants et le lyrisme de tous les musiciens, on demeurait dans l’attente de l’album enregistré par ce groupe XXXL.

Couverture de l'album "Chinese Butterfly" par Chick Corea & Steve Gadd BandLe double album « Chinese Butterfly » (Concord/Universal) annoncé pour le 19 janvier 2018 est à la hauteur des espérances.

Les collaborations entre les deux leaders se sont étalées sur plusieurs décennies de ce XXème siècle où le talent des deux musiciens a conquis les amateurs de tous les jazz.

1965, le pianiste rejoint le groupe de Chuck Mangione où officiait le batteur. Dans la décennie qui suivit, Chick Corea est devenu un des claviéristes et compositeurs le plus influent de sa génération, tous genres musicaux confondus et Steve Gadd est rapidement reconnu comme une légende vivante de la batterie. 1972, le pianiste transforme sa formation « Return To Forever » en un groupe de jazz rock dont Steve Gadd devient le premier batteur.

S’il quitte le groupe au regard de sa grande activité de studio, le batteur participera à l’enregistrement de plusieurs albums du pianiste dont « The Leprechaun » ainsi que « My Spanish Heart », tous deux sortis en 1976. En 1981 Chick Corea convie Steve Gadd sur  le fameux opus « Three Quartets and Friends ». En 2016 le duo se retrouve sur la scène du Blue Note Club de New York où leur complicité demeure.

Début 2017, les deux musiciens se rejoignent au studio de Chick Corea en Floride et là encore l’alchimie opère entre eux. « Chinese Butterfly » témoigne de la cnnivence des deux artistes qui ne cessent de renouveler leur expression. Ils sont entourés de musiciens exceptionnels. Le guitariste et chanteur originaire du Bénin Lionel Loueke, le saxophoniste et flutiste Steve Wilson, le bassiste (contrebasse et basse) cubain Carlitos Del Puerto et le maître vénézuélien des percussions Luisito Quintero.

Le génie inventif de Lionel Loueke, la finesse confondante de Steve Wilson, le groove absolu de Carlitos Del Puerto et la grâce indicible de Luisito Quintero s’unissent à l’inventivité sans cesse renouvelée de Chick Corea et à la sensibilité rythmique de Steve Gadd.

Les deux disques proposent une alternance d’ambiances, de couleurs et de rythmes mais les audaces adviennent à tout instant. « Chinese Butterfly » renferme cinq nouvelles compositions de Chick Corea qui s’ajoutent au fameux Return To Forever. John McLauglin est l’auteur de Chick’s Chums et le pianiste a coécrit Wake-up Call avec Lionel Loueke. Si l’empreinte de Chick Corea est prégnante au niveau de l’écriture, l’album témoigne par contre d’une forte cohérence groupale ce que l’on avait d’ailleurs pu ressentir sur scène.

Dès le premier titre  Chick’s Chums  le style inimitable de Steve Gadd fait merveille et avec Chick Corea il prend la direction d’un groupe débordant d’énergie. Après l’ambiance irrésistible de ce morceau qui mêle funk et lyrisme, advient le somptueux Serenity qui met à l’honneur la voix poignante de Lionel Loueke et le jeu de flute raffiné de Steve Wilson.

Sur les sonorités latines de A Spanish Song, Chick Corea au sommet de son art tisse un dialogue plein de grâce avec les percussions de Luisito Quintero. Ce titre brille par un équilibre parfait entre émotion et virtuosité. Le premier CD se termine avec le titre éponyme emprunté à un poème de Malin Gelfan (un ami du pianiste). Il est marqué par un échange tumultueux entre Chick Corea et Steve Gadd.

Le second CD ouvre avec Return to Forever que le band renouvelle faisant alterner passages contemplatifs et explosions de joie. Philip Bailey (« Earth, Wind & Fire ») livre une performance vocale saisissante. Wake-up Call convoque les rythmes africains, les chants et cris d’oiseaux. On ne s’ennuie pas sur les dix-huit minutes du morceau tant les musiciens renouvellent leur discours dans cette jungle où ils ne perdent pas le fil des lianes musicales. Le dernier titre, Gadd-Zooks, permet de capter la richesse impressionnante du jeu de Steve Gadd et l’inventivité de Chick Corea au synthétiseur.

Conçue par Marc Bessant la couverture de « Chinese Butterfly » où deux pianos forment les ailes et la batterie, la tête et le thorax, est un atout de plus pour ce double album. Il devrait devenir une référence pour les amateurs d’un jazz qui déjoue les frontières stylistiques. Ses atmosphères étranges fascinent. Un groove funk habite toutes les plages mais ménage l’espace aux envolées lyriques des solistes. Un groupe où la musique circule, vit et explose de joie.

On craque pour Like I was Sayin’ où le groupe devient trio. On savoure les audacieux échanges de Chick Corea, Steve Gadd et Carlitos Del Puerto.

Echo#3-Jazz à Vienne 2019

Echo#3-Jazz à Vienne 2019

Echo#3-Jazz à Vienne 2019 propose un retour sur la soirée du 10 juillet 2019 sur la scène du Théâtre Antique du festival Jazz à Vienne. Loin des formats habituels, « Bagatelles Marathon » a  permis au public de découvrir la conception que son créateur John Zorn a du jazz. L’occasion de pénétrer dans un univers musical ouvert sur de nombreux idiomes sans discrimination de genres. Une proposition hors norme, un évènement d’exception.

lire plus
Echo#2-Jazz à Vienne 2019

Echo#2-Jazz à Vienne 2019

Echo#2-Jazz à Vienne 2019 revient sur les musiques écoutées le 09 juillet 2019 au festival Jazz à Vienne. Cette soirée propose deux sets aux styles contrastés. Après avoir réservé un bon accueil à la musique innovante de « Ghosts Songs » proposée par Paul Jarret & Jim Black, le public a ovationné avec chaleur le set de Diana Krall venue en trio avec Joe Lovano en invité spécial.

lire plus
Echo#1-Jazz à Vienne 2019

Echo#1-Jazz à Vienne 2019

Dans cet Echo#1-Jazz à Vienne 2019, Cuba est à l’honneur. La soirée  du 08 juillet 2019 de Jazz à Vienne avec Omar Sosa et Yilian Canizares puis Chucho Valdès Quintet a tenu toutes ses promesses. Le public est reparti comblé par cette soirée qui a fait alterner avec bonheur, poésie et nostalgie avec flamboyance et polyrythmie.

lire plus
Share This