Chet Baker – « Mini mémo »

Chet Baker – « Mini mémo »

Chet Baker. Entre délicatesse et fêlure

Chesney Henry Chet Baker

23/12/1929 à Yale-USA - 13/05/1988 à Amsterdam-Pays-Bas

Trompettiste, bugliste et chanteur américain, il fait partie de la légende des trompettistes du jazz. Styliste de tout premier ordre il est sans nul doute un des plus, sinon le plus lyrique des trompettistes de jazz

Chet-Baker-tpt_NiceJazzFestival-1983_NVidemann_Surnommé le « James Dean du Jazz », Chet Baker fut l’icône blanc du monde musical des années 50-60 puis devint à la fin de sa vie, un véritable Pierrot lunaire, suite à une vie tumultueuse menée entre les USA, l’Europe et ses excès. A la trompette, son jeu legato, fin et délicat incarne le style West-Coast et se situe dans la lignée de Bix Beidercke.

Chet Baker a connu une certaine gloire suite à des rencontres marquantes avec de célèbres musiciens américains (Charlie Parker puis Gerry Mulligan, Stan Getz, …) et de nombreux musiciens européens (René Urtreger, Dick Twardzik, Philip Catherine, NHOP, Ricardo del Fra, Michel Graillier). En 1954 il monte son propre quartet avec Russ Freeman (p), Carson Smith (b) & Bob Neel (dr). Le trompettiste développe son talent de chanteur, de « crooner » sur les ballades où sa voix évanescente et douce s’exprime avec retenue et provoque l’émotion du public. Il chantait comme il soufflait.ChetBaker-chante_NiceJazzFestival-1983_NVidemann

Durant toute sa vie il a joué et chanté avec désespérance et une émouvante pudeur son propre drame. Il a joué, rejoué et façonné des thèmes dont il ne se lassait pas et qu’il embellissait à chaque interprétation : « My Funny Valentine », « The Thrill is Gone », « Let’s Get Lost », « But Not for Me, My Foolish Heart » …

 

Une sélection de nos disques préférés

  • « Chet Baker swings » (1954)
  • « She was too good to me » (1974) avec Paul Desmond
  • « The touch of your lips » (1979) avec Dough Rainey et NHOP
  • « Lines for Lyons » avec Stan Getz & Chet Baker Quintet (1983) à Stockolm
  • « Let’s get Lost » (1989)
  • « The Lost Great Concert » (1988) à Amsterdam

Quelques DVD

  • Let’s Get Lost (1988) – Film documentaire
  • Chet Baker - Live at Ronnie Scott’s (concert de 1986)

Quelques références de livres autour de Chet

 

« Warm Canto », le monde imaginaire de Leïla Martial

« Warm Canto », le monde imaginaire de Leïla Martial

Après « Babel », Leïla Martial et Baa Box s’aventurent au carrefour de tous les possibles sur l’album « Warm Canto ». Avec Eric Perez et Pierre Tereygeol, la chanteuse explore de nouveaux espaces. Loin des formats habituels, souvent sans les mots, le souffle se fait son, invente un imaginaire poétique et dessine les contours d’un univers sans limites.

lire plus
« Música Sin Fin », premier album solo de Mario Stantchev

« Música Sin Fin », premier album solo de Mario Stantchev

Sorti le 19 avril 2019, « Música Sin Fin » est le premier album solo de Mario Stantchev. Des douze compositions originales du pianiste se dégagent une infinie sensibilité, une superbe maîtrise du clavier et une absolue sérénité. Dans une approche dynamique, Mario Stantchev invite toutes ses influences musicales auxquelles il associe silence, lyrisme, romantisme, fougue et un rien de mélancolie. A écouter sans fin.

lire plus
Mario Stantchev – « Mini Mémo »

Mario Stantchev – « Mini Mémo »

De la Bulgarie à la France, la carrière du pianiste Mario Stantchev se distingue par son intensité et ses développements variés. A l’origine de la création du Conservatoire National de Région de Lyon, il a partagé sa vie entre pédagogie et concerts. Avide de rencontres humaines, doté de curiosité et d’une grande ouverture d’esprit, il a ouvert sa musique à de nombreuses esthétiques. Une vie musicale diversifiée entre classique et jazz avec des escapades du côté des musiques contemporaine et ethnique.

lire plus
Share This