Chet Baker – « Mini mémo »

Chet Baker – « Mini mémo »

Chet Baker. Entre délicatesse et fêlure

Chesney Henry Chet Baker

23/12/1929 à Yale-USA - 13/05/1988 à Amsterdam-Pays-Bas

Trompettiste, bugliste et chanteur américain, il fait partie de la légende des trompettistes du jazz. Styliste de tout premier ordre il est sans nul doute un des plus, sinon le plus lyrique des trompettistes de jazz

Chet-Baker-tpt_NiceJazzFestival-1983_NVidemann_Surnommé le « James Dean du Jazz », Chet Baker fut l’icône blanc du monde musical des années 50-60 puis devint à la fin de sa vie, un véritable Pierrot lunaire, suite à une vie tumultueuse menée entre les USA, l’Europe et ses excès. A la trompette, son jeu legato, fin et délicat incarne le style West-Coast et se situe dans la lignée de Bix Beidercke.

Chet Baker a connu une certaine gloire suite à des rencontres marquantes avec de célèbres musiciens américains (Charlie Parker puis Gerry Mulligan, Stan Getz, …) et de nombreux musiciens européens (René Urtreger, Dick Twardzik, Philip Catherine, NHOP, Ricardo del Fra, Michel Graillier). En 1954 il monte son propre quartet avec Russ Freeman (p), Carson Smith (b) & Bob Neel (dr). Le trompettiste développe son talent de chanteur, de « crooner » sur les ballades où sa voix évanescente et douce s’exprime avec retenue et provoque l’émotion du public. Il chantait comme il soufflait.ChetBaker-chante_NiceJazzFestival-1983_NVidemann

Durant toute sa vie il a joué et chanté avec désespérance et une émouvante pudeur son propre drame. Il a joué, rejoué et façonné des thèmes dont il ne se lassait pas et qu’il embellissait à chaque interprétation : « My Funny Valentine », « The Thrill is Gone », « Let’s Get Lost », « But Not for Me, My Foolish Heart » …

 

Une sélection de nos disques préférés

  • « Chet Baker swings » (1954)
  • « She was too good to me » (1974) avec Paul Desmond
  • « The touch of your lips » (1979) avec Dough Rainey et NHOP
  • « Lines for Lyons » avec Stan Getz & Chet Baker Quintet (1983) à Stockolm
  • « Let’s get Lost » (1989)
  • « The Lost Great Concert » (1988) à Amsterdam

Quelques DVD

  • Let’s Get Lost (1988) – Film documentaire
  • Chet Baker - Live at Ronnie Scott’s (concert de 1986)

Quelques références de livres autour de Chet

 

Clin d’œil à Yves Rousseau Septet & « Fragments »

Clin d’œil à Yves Rousseau Septet & « Fragments »

Pour son nouvel album, « Fragments », le contrebassiste Yves Rousseau réunit autour de lui un groupe transgénérationnel de musiciens talentueux. Ancrée dans les souvenirs de son écoute des groupes pop rock entre 1976 et 1979, la musique laisse une grande place aux solistes. L’écriture inventive et exaltante du leader inspire aux instrumentistes des improvisations décapantes.

lire plus
David Linx signe « Skin in The Game »

David Linx signe « Skin in The Game »

Avec « Skin In The Game », le chanteur, auteur, compositeur et producteur David Linx signe un album à la fois énergique et sensible. Celui qui est devenu une référence en matière de jazz vocal, propose un opus poétique où il se met à nu. Autour de lui, il réunit une équipe de premier plan avec Gregory Privat au piano, Chris Jennings à la contrebasse, Arnaud Dolmen à la batterie et en invités, le guitariste Manu Codjia et le slameur Marlon Moore. Entre force et délicatesse, un opus à fleur de peau qui témoigne de ses convictions, de son implication dans le monde actuel et rend hommage à des figures qui lui sont chères. Au sommet de son art, David Linx performe plus que jamais au-dessus de la mêlée.

lire plus
Les nuages musicaux de « Rahona »

Les nuages musicaux de « Rahona »

Le quartet Rahona résulte de la rencontre de deux guitaristes, Joël Rabesolo et Julien Marga. En quartet, les deux musiciens proposent un album dont le titre emprunte son nom au groupe. « Rahona » cultive lyrisme et poésie. Sa musique emprunte au jazz et intègre des éléments de musique africaine, de rock et de musique contemporaine. De belles sensations musicales aux couleurs pastels et aux ambiances nuageuses.

lire plus
Share This