Amaury Faye Trio, Lauréat RéZZo FOCAL Jazz a Vienne 2016

Amaury Faye Trio remporte le Tremplin RéZZo Focal

Le tremplin RéZZo FOCAL Jazz à Vienne existe depuis douze ans à destination de groupes de la scène émergente du jazz français. Le groupe lauréat 2016 est le trio toulousain Amoury Faye Trio.

Amaury Faye trio bénéficier pendant un an d’un soutien à la diffusion, d’un accompagnement artistique et promotionnel et de l’enregistrement d’un album.

320_Amaury-Faye-TrioAmaury Faye trio s’est produit sur la scène de Cybèle le jeudi 30 juin, troisième et dernier dernier jour du Tremplin RéZZO. Après délibération, le jury présidé cette année par le pianiste Pierre de Bethmann (enseignant au CNSMDP depuis 2008) a désigné le trio toulousain comme lauréat. Les autres membres du jury étaient Pascal Anquetil (journaliste), Pierre-Henri Ardonceau (journaliste), Gérard Chrétien (directeur général de FOCAL) et Pascal Bussy directeur artistique chargé du jazz et des musiques du monde/Harmonia Mundi.

Le trio composé d’Amaury Faye(piano), Louis Navarro (contrebasse) et Théo Lanau (batterie) va bénéficier d’un accompagnement artistique durant un an. Pendant une semaine les trois musiciens vont enregistrer un album au Studio du Flon à Lausanne (celui d’Erik Truffaz). Un album sera ensuite signé sur « Jazz Village » / Harmonia Mundi. Le groupe bénéficiera aussi d’une aide à la diffusion. Concert de sortie dans un club parisien suivi d’une programmation dans plusieurs salles et festivals français (Péristyle de l’Opéra de Lyon, Rhino Jazz(s) festival, le festival Mantes Lalala, Nancy Jazz Pulsations, le festival Tropisme, A Vaulx Jazz, Orléans Jazz…liste non exhaustive). Le groupe labellisé groupe « Lauréat RéZZo FOCAL Jazz à Vienne 2016 » ouvrira la All Night Jazz du Festival Jazz à Vienne 2017.

Ce jeune groupe, soutenu par le Festival de Marciac, incarne une nouvelle génération du jazz profondément imprégnée de l’héritage du passé. Le trio acoustique interprète une musique personnelle dont la créativité séduit. Le trio réunit la tradition et la modernité. Du jazz dynamique porteur de lyrisme et d’innovation.

En 2014, le pianiste Amaury Faye a intégré la Berklee School of Music où il a enrichi son approche de la musique et du clavier et a obtenu le prix du meilleur pianiste et de la meilleure performance jazz. Les compositions très mélodiques du pianiste alimentent le répertoire du trio. On a aussi remarqué Amaury Faye au sein du groupe Initiave H dont on a pu apprécier la modernité lors du dernier festival A Vaulx Jazz 2016.

Avant même de connaître les dates qui seront proposées au trio à la suite du Tremplin RéZZo Focal Jazz, on note d’emblée deux dates où l’on pourra retrouver le trio dans la région :

  • le 09 février au Jazz Club de Grenoble
  • le 10 février au Jazz Club Saint Georges à Lyon.

En attendant, on se régale à l’écoute de « Sunday Morning Blues »

et de « Journey To The East Coast »

Pour en savoir plus sur le trio, une visite sur le site d’Amaury Faye s’impose.

Clin d’œil à Shijin

Clin d’œil à Shijin

Projet international, « Shijin » réunit le bassiste Laurent David, le saxophoniste Jacques Schwarz-Bart, le batteur Stéphane Galland et le pianiste Malcolm Braff, quatre solistes aux styles et personnalités musicales différentes. Construite sous le signe de la liberté, la musique du quartet concentre une énergie intense que de belles mélodies mettent en cohérence.

Adrien Chicot est de retour avec « City Walk »

Adrien Chicot est de retour avec « City Walk »

Après « All in » et « Playing in the Dark », Adrien Chicot est de retour avec « City Walk ». Fidèle à ses complices, le contrebassiste Sylvain Romano et le batteur Jean- Pierre Arnaud, le pianiste propose un album d’une fougue et d’une élégance rares. La musique moderne, fluide et rythmique évoque avec justesse les atmosphères urbaines.

Clin d’œil à Claudio Miotti et « CLAXXX »

Clin d’œil à Claudio Miotti et « CLAXXX »

Sur l’album « CLAXXX », le trio du guitariste Claudio Miotti présente une musique singulière. La guitare baryton du leader s’unit aux clarinettes lyriques de Matteo Pastorino et au solide groove de la batterie de Jean-Baptiste Pinet. Entre rock rageur et jazz nuageux la musique hésite et privilégie les contrastes.

Share This